Convention citoyenne pour le climat : malus encore renforcé et taxe au poids au menu

Publié le par

Un temps évoquée puis abandonnée, l’idée d’un malus écologique indexé sur le poids des véhicules refait surface.

© ecologie.gouv
© ecologie.gouv

Depuis le 11 septembre dernier, le gouvernement a entamé toute une série de concertations dans le cadre du projet de loi devant englober les 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat retenues par le président de la République.

Un nouveau tour de vis pour l’automobile

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses ne s’annoncent pas très bien pour la filière automobile. En effet, un nouveau renforcement du malus, une baisse du bonus et une nouvelle taxe au poids du véhicule seraient au menu.

Une augmentation d’impôt de 4,4 milliards d’euros selon Xavier Horent

C’est « une "concertation" bien tardive alors qu’un projet de loi se profile dans un contexte incertain et pressant, estime Xavier Horent, délégué général du CNPA, convié à l’ensemble de ces réunions. De nombreuses questions seront soulevées au cours des débats parlementaires. En voici une : alors que le gouvernement a confirmé l’absence d’augmentation d’impôts pour compenser les dépenses liées à la crise, comment justifier un projet de taxe à 4,4 milliards d’euros, à travers une nouvelle sévérisation du malus au détriment des citoyens comme de la filière dans son ensemble ? » Et d’ajouter : « Il est difficile de vouloir à la fois relancer et entraver, alléger et alourdir. La clarté, la stabilité et la confiance sont l’oxygène que l’état de la filière – et du pays – requiert pour réussir sa nécessaire transformation ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos