Coronavirus : la filière automobile se mobilise

Publié le par

Le 3 mars 2020, l’ensemble des acteurs économiques se sont réunis autour de Bruno Le Maire et d’Agnès Pannier-Runacher sur les mesures permettant d’absorber les chocs liés au Coronarivus.

© CNPA
© CNPA

Même si les impacts économiques sont, à ce stade, limités à la fois sectoriellement et géographiquement, il est difficile d’estimer les répercussions à venir lors de l’entrée en stade 3 de l’épidémie en France.

"Il faut en effet « mettre le paquet » le plus vite possible, assurer la continuité de la vie économique et rassurer", explique Xavier Horent délégué général du CNPA. "Les virus les plus contagieux sont la défiance et la propagation de comportements irrationnels". Et d’ajouter : "Les Maires sont en première ligne avec les entreprises pour faire face aux côtés de l’État".

Souhait d’une activation d’une cellule de crise sous l’égide de la PFA

Le CNPA plaide pour "l’accélération des mesures envisagées dans le cadre du Pacte Productif, comme l’a souligné le MEDEF ce matin : c’est une question de restauration de notre souveraineté. Enfin, il faut aller plus loin comme l’a proposé la CPME en s’inspirant du système en vigueur pour les catastrophes naturelles, avec un élargissement de la couverture des assurances à un état de catastrophe sanitaire au niveau économique".

Le syndicat de Suresnes souhaite, par ailleurs, l’activation d’une cellule de "crise" sous l’égide de la PFA pour aborder les problématiques liées au coronavirus.

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos