Covid-19 : Christophe Curtelin, avocat Cabinet Vasco : "Deux droits s’opposent aujourd’hui : la sécurité sanitaire et le droit d’aller et de venir"

Publié le par

© Auto Infos
© Auto Infos

Entretien avec Christophe Curtelin avocat associé au Cabinet Vasco, spécialisé sur les sujets de conformité dont les données personnelles. L’avocat revient sur les décisions de restriction de mobilité prises en France depuis le 17 mars 2020 tout en évoquant les projets de tracking que le gouvernement pourrait mettre en oeuvre dans les semaines à venir lors de la stratégie de déconfinement.

Des restrictions de mobilité qui concerne à la fois l’individu et aussi bien sûr l’automobiliste dont les données personnelles étaient en principe strictement encadrées par la réglementation européenne RGPD de protection qui est fondé sur un principe intangible : l’accord d’utilisation de ses données par chaque individu. Christophe Curtelin explique enfin que même si le tracking des données personnelles peut apparaître comme une bonne raison au nom de l’urgence sanitaire, celui-ci remettrait en cause la liberté fondamentale en vigueur jusqu’à ce jour en France.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos