Covid-19 : Le CNPA commande 1 million de masques pour couvrir les besoins de la branche des services automobiles

Publié le par

Très fortement présent pour aider la filière des services automobiles pendant cette crise sanitaire, le CNPA prend une nouvelle initiative en commandant un million de masques pour la filière. La livraison sera assurée par l’Autodistribution.

© CNPA
© CNPA

Lors du point hebdomadaire du CNPA le 10 avril 2020, en lien avec la crise sanitaire Covid-19, le CNPA a confirmé la commande de 1 million de masques à usage professionnel non sanitaire auprès du groupe CL (Chantelle Lingerie), visant à couvrir les besoins de l’ensemble des entreprises de la branche des services de l’automobile, comptant 500 000 actifs présents sur l’ensemble du territoire. Une initiative très importante pour la filière qui pourrait s’avérer primordial dans le cadre de la prochaine stratégie de déconfinement qui nécessitera des protections et des mesures barrières très importantes.

« Depuis le début de cette crise sans précédent, notre action porte sur un double objectif, assurer à la fois la protection des salariés et la continuité d’activités des entreprises. Nous sommes totalement prêts et mobilisés, aux côtés de l’Etat, pour aider nos entreprises à répondre à l’impératif de sécurité sanitaire, et permettre la reprise de l’activité économique de manière durable et dans les meilleures conditions ", explique Francis Bartholomé président du CNPA.

Une commande auprès du groupe CL (Chantelle Lingerie)

Le CNPA a effectué la commande auprès du groupe CL (Chantelle Lingerie), une entreprise familiale française qui créée de la lingerie depuis 1976 et rassemble 8 marques. Chantelle Lingerie fait partie des 76 entreprises de la filière textile qui se sont engagées sous l’égide de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, à produire des masques alternatifs à usage professionnel non sanitaire. Pour rappel, face au besoin urgent en masques de protection, Chantelle Lingerie a rejoint le Comité Stratégique de la filière Mode et Luxe (CSF), nommé par le Ministère de l’Economie pour coordonner la filière textile et fabriquer des masques de protection à destination des entreprises de secteurs essentiels à l’économie du pays.
 

142 000 entreprises couvertes

Les masques produits répondent aux exigences des deux nouvelles catégories de masques à usage non sanitaire créées par une note d’information des Ministères de la Santé, de l’Economie et des Finances, et du Travail du 29 mars 2020, au terme d’une démarche supervisée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).
 
Ces masques ont été testés et approuvés par la DGA (Direction Générale de l’Armement, Ministère des Armées), notamment pour les usages de Catégorie 1, à destination des professionnels en contact régulier avec le public. Les masques sont en textile, lavables et réutilisables, fabriqués dans les usines du groupe CL. La commande de masques permettra de couvrir les besoins en équipements des 500 000 actifs et 142 000 entreprises de la branche, à raison de 2 masques par salarié.

La livraison de masques sur l’ensemble du territoire assurée par Autodistribution

 
Compte-tenu de la complexité de l’enjeu logistique, le réseau Autodistribution, spécialiste de la distribution de pièces détachées automobiles, et offrant une couverture complète sur toute la France, assurera la livraison de masques aux entreprises des services de l’automobile sur tout le territoire.
 
La livraison de masques débutera la première semaine de mai, par 150 000 masques, et se poursuivra pendant 7 semaines, à raison de 150 000 masques par semaine, et de 100 000 masques la 7e semaine.
« Parallèlement à cette action de solidarité active, nous mettons au point, dans un cadre paritaire, avec le groupe IRP-AUTO, un protocole de recommandations à l’attention des entreprises et de leurs salariés", ajoute Xavier Horent, Délégué général du CNPA. "Il s’agit de concilier l’impératif de sécurité sanitaire avec celui de la reprise opérationnelle des activités économiques. La filière dans son ensemble a besoin d’un accompagnement massif dans toutes les dimensions afin de rester debout face à un choc absolument sans précédent. Il faut créer les conditions d’un véritable électrochoc et chacun doit y travailler ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos