Covid-19 : la Chine envisage d’assouplir son quota de véhicules électriques et ses règles de rejet de CO2

Publié le par

© Pixabay / alexeva8
© Pixabay / alexeva8

D’après des sources gouvernementales chinoises, reprises par Reuters, la Chine envisage un assouplissement de son quota de véhicules électriques afin de relancer les ventes en chute libre depuis la crise Covid-19 qui frappe le pays.

Pour rappel, le marché chinois, premier marché au monde, accuse une baisse de 79% de ses ventes en février 2020 tandis que le premier semestre est attendu avec une chute d’au moins 10%.

Les quotas de véhicules électrifiés doivent représenter en Chine un quart de la production d’un constructeur automobile d’ici 2025, contre 5% en 2019. Dans le même esprit, la nouvelle réglementation sur les rejets de particules fines pourrait être également retardée de six mois.

La filière automobile fait la même demande en Europe

Au niveau européen, l’ACEA, association des constructeurs européens ainsi que l’ensemble de la filière amont et aval de l’automobile, représentée par la PFA et le CNPA en France, vont prochainement faire une demande de neutralisation de la réglementation européenne CAFE entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Rappelons qu’une moyenne de 95g de CO2/km est imposée en Europe dès cette année sous peine d’amendes qui pourraient se chiffrer à plusieurs dizaines de milliards d’euros au 1er janvier 2021.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos