Covid-19 : le CNPA plaide pour un redémarrage du moteur de la distribution et des services automobiles auprès de Bruno Le Maire

Publié le par

Dans un courrier adressé au gouvernement, le CNPA plaide pour un redémarrage du moteur de la distribution et des services de l’automobile, rappelant la nécessité d’un électrochoc historique pour répondre à un choc historique d’arrêt de l’activité des 142 000 entreprises du secteur.

Dans un courrier en date du 15 avril 2020 adressé au ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, Francis Bartholomé président du CNPA plaide pour "un redémarrage du moteur de la distribution et des services automobiles".

Dégradation de la situation des entreprises

Représentant 142 000 entreprises sur le territoire français, le syndicat exprime en préambule son inquiétude face à l’intensité de la dégradation de la situation des entreprises et ce en dépit du caractère massif des mesures de protection adoptées très rapidement par le Gouvernement. Rappelant que les conséquences économiques et sociales du confinement, légitimement prolongé par le Président de la République jusqu’au 11 mai, risquent de précipiter le Pays sur une pente extrêmement difficile.

"C’est ensemble, industrie et services, que nous relèverons le plus grand défi posé à notre génération : l’avenir de notre filière, qui fait indéniablement corps avec celui de la Nation", rappelle Francis Bartholomé.

Cinq points pour assurer la pérennité de la filière

Face à cette crise résultant du confinement en vigueur en France depuis le 17 mars 2020 à midi, le CNPA exprime en cinq points les modalités de reprise d’activité :

1- Une reprise progressive est nécessaire pour anticiper le déconfinement ;
2- Des initiatives ont déjà été prises par le CNPA et la Branche pour la rendre possible ;
3- L’État doit réunir des conditions complémentaires à un redémarrage rapide ;
4- Les mesures d’aides doivent être prorogées et complétées pour préparer l’après 11 mai ;
5- Un plan global de relance amont / aval de la filière est à bâtir en concertation avec l’industrie et les services.

Un électrochoc historique face à un choc historique

"Un plan global de relance amont / aval de la filière automobile est à bâtir en concertation avec l’industrie et les services", ajoute Xavier Horent délégué général du CNPA. "Fortement déstabilisée par la crise, la filière était déjà confrontée à une remise en question particulièrement complexe et risquée au niveau de son modèle économique sous l’effet de plusieurs facteurs. La question de l’adaptation du cadre réglementaire européen et national doit être rapidement posée, afin de tenir compte d’une révision - nécessaire selon le CNPA - des priorités". Et d’ajouter : "La conception coordonnée d’un plan massif et spécifique de relance, comme les modalités de son exécution, sont par conséquent fondamentaux. Nous sommes face à une nouvelle donne stratégique, dont nul ne sait aujourd’hui les conséquences. Il faut que notre filière, déterminante pour le Pays et le continent, bénéficie d’un électrochoc historique en réponse à un choc historique".

Le courrier du CNPA accessible ci-dessous :

PDF - 231.3 ko

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos