Covid-19 : le CNPA prépare un plan de relance baptisé R 3

Publié le par

Le CNPA s’associe à la filière automobile pour demander une suspension des réglementations européennes dans l’automobile tout en préparant l’avenir à travers un plan de relance baptisé R 3.

Covid-19 : le CNPA prépare un plan de relance baptisé R 3

A l’occasion d’un point téléphonique hebdomadaire, le 2 avril 2020, le CNPA a rappelé l’engagement du CNPA depuis le confinement du 17 mars, qui porte sur un double objectif : assurer la protection des salariés et assumer la continuité de l’activité.

Les entreprises de proximité : Roulons Zen

Sur le plan opérationnel, le service « Roulons Zen » permet de localiser en un seul clic les entreprises capables d’intervenir en alerte. Plus de 3500 entreprises sont d’ores et déjà référencées, ce qui permet à tous les français de localiser un professionnel de proximité. Cette liste est actualisée en permanence. En partenariat avec Vroomly, tout un écosystème des mobilités a été rassemblé dans cette liste qui est ouverte aux entreprises adhérentes ou non au CNPA.

Des fiches de recommandations et de prévention par métier

« Sur le plan sanitaire, en lien avec IRP-Auto et solidarité prévention, nous allons établir des fiches de recommandations métier par métier afin de garantir la protection des salariés. Elles seront validées par le ministère du travail », explique Francis Bartholomé président du CNPA. « Ce document devrait paraître au début de la semaine prochaine ».

Rappelons aussi que le CNPA a signé un ensemble de recommandations permettant de mettre en oeuvre la protection et la santé des salariés.

« Nous travaillons également pour une collecte de masques pour l’ensemble de la filière. C’est un sujet qui nous préoccupe au moment où il y aura la période de post-confinement. Il nous faut obtenir ces masques sous une forme ou une autre, afin de répondre à l’ensemble des besoins des services automobiles ». A noter que le CNPA demande aussi d’autres éléments de sécurité comme le gel ou encore les blouses.

Un chiffre d’affaires réduit de 60 à 100%

Sur le plan économique et social, la chute du chiffre d’affaires se situe entre 60 et 100% dans les services automobiles, mais beaucoup plus proche de 100% sauf pour les entreprises intervenant encore en après-vente pour les services d’urgence. « Nous avons toutefois rappelé les mesures de protection indispensables. Nous avons également avancé sur les services encore ouverts notamment le dépannage-remorquage, le contrôle technique poids-lourds et les loueurs sont autorisés ».
Au niveau du plan de relance, le CNPA travaille actuellement sur un plan avec les autres partenaires de la filière automobile. « Nous travaillons avec la PFA et nous demandons des adaptations sur les normes européennes. Nos entreprises ne pourront pas faire face à la mise en oeuvre de dispositions qui engendrent investissement, coût et complexité.

Un report des textes européens avec l’ensemble de la filière européenne

Comme le fera l’ensemble de la filière automobile, le CNPA s’associe aux constructeurs automobiles et à la filière amont pour demander notamment le report de l’ordonnance d’accès aux données et la suspension des objectifs de la norme européenne CAFE.

« Pour les TPE-PME, Il faudrait prévoir des mesures d’accompagnement sans précédent », ajoute le CNPA. Un plan de relance en trois étapes sur le court, moyen et long terme sur l’ensemble des métiers.

Un plan de relance R3 : relance, rapide, responsable

A ce titre, le CNPA va communiquer prochainement sur un plan de relance avec le logo R3 « relance, rapide, responsable ». Un plan qui s’accompagnerait d’une demande de mise en place d’une nouvelle prime à la conversion pour les véhicules neufs et les véhicules d’occasion. « Nous voulons assurer une reprise aussi rapide que possible », indique Francis Bartholomé. « Il faudra mobiliser nos régions pour faire face à cette relance ».

« Le Gouvernement va continuer à prendre et à adapter des mesures permettant de faire face. Il faut se conformer, strictement, à ses directives », rappelle Xavier Horent délégué général du CNPA. « Nous attendons à cet égard d’autres dispositifs et un grand nombre de précisions pour tenter de garantir la survie économique de nos entreprises. Il faut faire confiance en toutes les capacités du Pays, et notre aptitude au rebond en dépits des immenses difficultés d’aujourd’hui. Cette crise hors normes aura un impact majeur sur tous les plans. S’il est au stade actuel encore impossible d’en prendre toute la mesure, il est impératif de cerner l’état économique et social de toutes nos entreprises des services de l’automobile, et d’identifier les mesures indispensables à leur redémarrage dans des conditions à la fois saines et soutenables ». Et d’ajouter : « Il ne s’agit pas, seulement, de "gagner la guerre" avec un minimum de pertes : il faut une victoire totale et durable. Avec ce plan R3, nous faisons l’effort - avec toutes nos parties prenantes - de nous projeter, en tenant compte d’un environnement général où tout a déjà totalement et très profondément changé. Ce sera très difficile, nous avons besoin de toutes nos forces ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos