Covid-19 : le gouvernement veut protéger la chaîne logistique

Publié le par

© Pixabay / JirKaF
© Pixabay / JirKaF

Le 18 mars 2020, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des Transports, rappellent que l’ensemble de l’activité économique du pays continue de fonctionner et que toute la chaîne logistique du transport de marchandises doit rester mobilisée : transporteurs routiers, places portuaires, logisticiens, chargeurs, grande distribution, commerce de gros et l’industrie, notamment agroalimentaire.

Protéger les stations-services et les garages poids-lourds

Le gouvernement a décidé de prendre l’ensemble des décisions nécessaires pour permettre aux acteurs des différents maillons de la chaîne logistique d’accomplir leur mission. Il s’agit en particulier de permettre aux collaborateurs de se rendre sur le lieu de travail ou de production, de maintenir ouverts de façon dérogatoire les commerces ou services indispensables à la chaîne logistique (stations-services y compris les points alimentaires, les centres routiers, les garages pour les poids-lourds, les équipements sanitaires des aires de service, etc.).

Un décret en préparation

Le cas échéant, des dérogations seront accordées pour assurer la fluidité des opérations de transport. Sur la proposition du secrétaire d’Etat chargé des Transports, un décret paraîtra prochainement pour préciser les mesures de protection sanitaire des opérateurs de la chaîne logistique afin de garantir la meilleure continuité possible de la chaîne logistique.

A noter que le CNPA a demandé à se joindre au point organisé chaque jour entre le gouvernement et toute la filière afin de suivre l’évolution de la situation et de prendre les mesures d’adaptation nécessaires.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos