Covid-19 : nouvelles précisions officielles concernant les masques

Publié le par

© CNPA
© CNPA

Le CNPA nous communique de nouvelles précisions officielles concernant les masques chirurgicaux et masques de protection respiratoire.

‒Les entreprises dont l’activité nécessite le port d’un masque chirurgical ou de type FFP2/FFP3 pourront se fournir directement auprès de producteurs étrangers sans que les masques importés ne soient réquisitionnés, en accord avec le décret n° 2020-281 du 20 mars 2020.

- Toute importation supérieure à 5 millions de masques sur une période glissante de trois mois devra toutefois être déclarée à l’Etat covid19-imports@sante.gouv.fr et pourra faire l’objet d’une réquisition totale ou partielle.

Par ailleurs, toute importation est soumise aux procédures de dédouanement.

‒ Les stocks existants et les productions françaises de masques chirurgicaux (au sens de la norme EN 14683) et masques de protection respiratoire de type FFP2/FFP3 sont réquisitionnés, afin de les réserver prioritairement au personnel soignant et aux entités qui en ont un besoin critique. Leur distribution est gérée par Santé publique France, qui les centralise.

Toute personne morale détenant un stock de ces masques doit :

1- si son stock est inférieur à 200000 unités, prendre contact avec l’agence régionale de santé la plus proche, qui lui indiquera un établissement de santé de proximité où les déposer.

2- si son stock est supérieur à 200000 unités, contacter le ministère de la santé covid19-stock200@sante.gouv.fr qui pourra décider, en fonction du besoin, de les centraliser auprès de Santé publique France ou de demander leur dépose dans un établissement de santé de proximité.

Dans les deux cas, un récépissé lui sera remis pour indemnisation.

Ces dispositions s’appliquent à l’exclusion des secteurs ayant un besoin critique de masques.

Toute personne qui souhaite mettre gracieusement de tels masques à disposition des soignants est invitée à les déposer à l’établissement de santé le plus proche, à un médecin ou infirmier libéral, ou dans une officine de pharmacie.

L’achat, la vente, l’importation et l’exportation des autres types de masques demeurent libres.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos