DS Automobiles à l’assaut du premium allemand avec la DS 4

Publié le par

DS Automobiles enrichit sa gamme avec un modèle très attendu : la DS 4. Un véhicule positionné entre le segment C-SUV et la berline coupé. La marque française ambitionne d’en faire un leader sur son segment et compte détrôner la Mercedes Classe A.

© DS Automobiles
© DS Automobiles

Ce mardi 25 mai, au sein de la concession DS de PSA Retail aux Ulis, Jacques-Edouard Daubresse, nouveau directeur de DS Automobiles France, a présenté à l’occasion de l’ouverture des commandes de la nouvelle DS4, les ambitions de la marque née en 2014, appartenant désormais au pôle premium de Stellantis.

Pour rappel, la marque DS mise à la fois sur la technologie et un ensemble de services premium autour du service client, tant au niveau de son Club DS Privilège, Valet et l’assistance. DS Automobiles compte aujourd’hui 164 points de vente en France, une gamme 100 % électrique, avec 32 % mix LEV en 2020 pour des rejets moyens de 83,1 g/km de CO2. DS est la quatrième marque sur le marché premium en France. Après l’année de l’envol en 2019 avec la DS3 Crossback, puis l’accélération, DS compte s’affirmer en 2021. La marque possède désormais une gamme complète allant du DS3 Crossback au DS7 Crossback en passant par la DS9, berline premium. Les premières livraisons de la DS 4 sont attendues d’ici à la fin de l’année.

L’efficience CO2 à partir de 29 grammes

Produite à Rüsselsheim, en Allemagne, la DS4 se positionne entre le C-SUV et une berline compacte. Ce véhicule reprend le design extérieur qui rappelle les codes de la marque. Basée sur la plateforme EMP2, elle est disponible en version E-Tense 225 chevaux. Cette motorisation s’appuie sur un moteur 4-cylindres PureTech de 180 chevaux et d’une motorisation électrique de 110 chevaux couplée à une batterie d’une capacité totale de 12,4 kWh qui lui permet d’atteindre jusqu’à 55 kilomètres en cycle combiné WLTP. Le couple de 360 Nm permet d’atteindre les 100 km/h en 7,7 secondes et de couvrir le 1 000 mètres départ arrêté en 27,3 secondes pour une consommation de 1,3 l/100 km et des émissions à partir de 29 grammes de CO2/km en cycle combiné WLTP. En termes de mix client, la marque souhaite rentrer sur le cœur du marché B to B avec ce modèle.

Disponible avec des moteurs essence et diesel de 130 à 225 chevaux

Trois motorisations essence PureTech 130, 180 et 225 chevaux et une offre diesel BlueHDi de 130 chevaux sont disponibles au catalogue avec des consommations (à partir de 4,8 l/100 km en diesel et 5,9 l/100 km en essence en cycle mixte WLTP) et des émissions de CO2 (125 g/km en diesel et 135 g/km en essence) particulièrement compétitives face à la concurrence.

La gamme se décline en trois versions (DS 4, DS 4 Cross et DS 4 Performance Line), chaque modèle bénéficiant de plusieurs niveaux de finition : quatre niveaux pour la DS 4 (Bastille, Bastille +, Trocadero et Rivoli), ainsi qu’une édition limitée de lancement La Première, deux niveaux pour la DS 4 Cross (Trocadero et Cross Rivoli) et deux niveaux pour Performance Line qui inclut Line +.

DS 4 La première : édition limitée de lancement

Proposée avec trois motorisations (E-Tense 225, PureTech 180 et PureTech 225), DS 4 La Première est une édition limitée de lancement exclusive qui se place au sommet de la gamme DS 4. Cette édition limitée est disponible en deux teintes, Cristal Pearl et Gris Laqué, cette dernière bénéficiant également en exclusivité de poignées de porte affleurantes couleur caisse. 


La DS 4 est commercialisée à partir de 29 200 euros avec la finition Bastille PureTech 130. Il faudra compter 46 900 euros pour la version Rivoli E-Tense 225.

Mots clefs associés à cet article : DS

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos