DS Automobiles prévoit d’agrandir son réseau en 2020

Publié le par

Quatrième marque premium en France, DS Automobiles poursuit son ascension. Après l’arrêt des DS Salons au profit des DS Stores, le constructeur se lance un nouveau challenge : l’électrification de la gamme dès la rentrée 2020.

DS Automobiles prévoit d’agrandir son réseau en 2020

Si beaucoup de constructeurs appréhendent l’année à venir, l’exercice en cours apporte davantage de sérénité. Avec une part de marché de 9,1 %, DS Automobiles enregistre une belle progression tournant ainsi le dos au 8,5 % soldés en 2018 sur le marché premium. Créée en 2014, la jeune pousse française parvient à s’imposer dans le paysage automobile haut de gamme. « DS est la quatrième marque premium en France, derrière les trois indétrônables allemands que sont, pour l’instant, Mercedes, Audi et BMW, confirme Sébastien Vandelle, directeur de DS France. Nous sommes largement devant Volvo et au coude à coude avec Mini ». Et si pour l’heure les jeux sont faits, une année ne fait pas l’autre. En témoigne les résultats de 2018, reléguant le constructeur à la cinquième place du tableau.

Cette progression annuelle s’appuie pour beaucoup sur le lancement de la nouvelle gamme composée des DS 7 Crossback et DS 3 Crossback. « Avec ces deux produits, ce qui est remarquable c’est qu’ils se placent dans le top 6 des véhicules premium les plus vendus en France depuis le début de l’année », poursuit-il. Avec 13 638 immatriculations, le DS 7 Crossback se place comme deuxième véhicule premium le plus vendu en France, derrière la Mercedes Classe A (17 996 unités). Le BMW X1 vient clôturer le podium avec ses 11 492 voitures. En revanche, sur le segment des SUV, le DS 7 Crossback prend la tête du classement, loin devant ses principaux concurrents que sont le X1 ou le Audi Q3. De son côté, le DS 3 Crossback arrive au sixième rang dans la catégorie des véhicules premium les plus vendus dans l’Hexagone (8 394 immatriculations). « C’est un bon tour de force car nous avons commencé à livrer nos premiers clients fin juin/début juillet. On joue donc sur un tiers de l’année avec ce modèle et quand bien même, il se place dans le top 6 ! » De plus, sur son segment de référence, B SUV Premium, en comparaison avec ses concurrents parmi lesquels le Mini Countryman et l’Audi Q2, le DS 3 Crossback est largement numéro 1 avec 45 % de part de segment.

10 points de vente supplémentaires

En 2020, DS Automobiles compte poursuivre sur sa lancée en développant l’axe majeur de l’électrification. Pour se faire, la marque fonde beaucoup d’espoirs sur les lancements des DS 3 Crossback E-Tense et DS 7 Crossback E-Tense 4x4. Les premiers véhicules devraient arriver dans le réseau courant janvier et les livraisons clients débuteront en février 2020. « Nous avons engagé une intense préparation afin de former les conseillers experts sur cette technologie. Il est important qu’ils soient capable d’expliquer en quoi les énergies nouvelles sont un apport en termes de coût de détention et à l’usage pour les utilisateurs », explique Sébastien Vandelle. C’est justement pour dispenser ces thématiques que le constructeur a ouvert un DS Academy Camp. Parmi les 162 points de vente que compte le réseau, 280 conseillers vente et 160 à l’après-vente ont été formés dans cette structure.

Par ailleurs, pour compléter son maillage national, la marque ambitionne d’ouvrir une dizaine d’affaires supplémentaires l’année prochaine. Alençon (61), Belfort (90) ou encore Lens (62) devraient figurer parmi les premières ouvertures. Notons qu’il ne s’agira que de DS Stores puisque la marque a décidé d’arrêter le format des DS Salons. Une décision radicale qui porte ses fruits puisque certaines concessions, à l’instar de celle implantée à Dole (39), ont multiplié leurs ventes depuis leur migration au nouveau standard. A ce jour, le format DS Store représente 74 % du réseau de la marque.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche
EVENEMENT A LA UNE