Dacia dévoile les prix et équipements de son nouveau Duster

Publié le par

Élément pilier de la gamme Dacia, le Duster se réinvente mais conserve son prix de base de 11 990 euros.

Dacia dévoile les prix et équipements de son nouveau Duster

Dès demain, mardi 7 novembre, les concessionnaires Dacia pourront prendre les commandes du nouveau Duster, présenté à Francfort. Un modèle capital pour la marque low-cost et ses investisseurs comme en témoignent les chiffres suivants. L’an passé, selon les données DataNeo, Dacia a écoulé près de 36 500 exemplaires de son Duster en France, un volume en hausse de 5,65 %. En 2017, le modèle, pour rappel lancé en 2010, parvient encore à maintenir ses ventes stables à près de 30 000 unités écoulées à ce jour. C’est dire si le crossover s’impose comme pièce maîtresse de la gamme Dacia et comme son renouvellement a été guetté.

Extérieurement, le Duster ne subit pas de grands bouleversements : ses dimensions restent quasi similaires à celles de la première génération avec la même largeur, la même hauteur et seulement un centimètre de longueur en plus. Les changements les plus notables sont à l’avant avec de nouveaux phares intégrés à une calandre plus étirée. À l’arrière, les feux ont également été redessinés et placés aux extrémités. Les changements sont plus notables dans l’habitacle avec une nouvelle planche de bord totalement redessinée et qui semble gagner en qualité. Grosse évolution à souligner : l’écran adopte une taille supérieure et se place plus haut.

Quatre niveaux de finition

Le Duster est décliné en quatre niveaux de finition (Duster, Essentiel, Confort et Prestige). En entrée de gamme, le modèle assure une panoplie d’équipements raisonnable, surtout pour un prix en entrée de gamme de 11 990 euros. Le véhicule se pare notamment du limiteur de vitesse, des lève-vitres avant électriques, de six airbags, mais aussi de la signature lumineuse à LED et de la condamnation centralisée des portes. Il faut atteindre le second niveau de finition, Essentiel, pour bénéficier entre autres de la climatisation manuelle, du système de contrôle en descente sur version 4x4, du volant réglable en hauteur et profondeur ainsi que des sièges arrière 1/3 – 2/3.

La finition Confort apporte notamment les projecteurs anti-brouillard, les radars de recul, le régulateur de vitesse, tandis que la version Prestige se caractérise par l’ajout de la caméra de recul, de la climatisation automatique et de la Media Nav et d’éléments esthétiques tels que les jantes 17’’, et le pack look extérieur qui comprend les skis avant et arrières, les rétroviseurs et barre de toit chromé satiné ainsi que les vitres arrières surteintées.

<galleria10439|width=630>

De 90 à 125 ch

Une gamme de cinq motorisations est proposée avec des puissances contenues, s’échelonnant de 90 à 125 ch. L’offre en essence est composée du SCE 115 ch avec boîte manuelle cinq rapports, bloc décliné en version GPL, et du TCE 125 ch, en boîte manuelle six vitesses avec ou sans transmission intégrale. En diesel, Dacia rend disponible le dCi 90 ch avec boîte manuelle six rapports, le dCi de 110 ch avec boîte manuelle six rapports ou à double embrayage, disponible en version deux ou quatre roues motrices.

Côté prix, le ticket en entrée de gamme reste inchangé à 11 990 euros avec l’essence 90 ch. En diesel, le premier prix est affiché à 14 000 euros avec le dCi de 90 ch. En finition Essentiel, le ticket d’entrée se négocie à 13 850 euros en essence 115 ch et 15 850 en diesel 90 ch. Les deux dernières finitions, Confort et Prestige, qui devraient représenter le plus gros des ventes, sont accessibles à partir de 16 650 et 17 750 euros en essence 125 ch et 17 5550 et 18 650 en dCi 110 ch.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos