Dématérialisation des appels d’offres publics

Publié le par

Dématérialisation des appels d’offres publics

Depuis le 1er octobre, toute réponse à un appel d’offres de plus de 25 000 euros doit être dématérialisée. Cette réforme, annoncée depuis 2016, vise différents objectifs : économique et écologique avec la suppression des impressions papiers. Mais aussi sécuritaire. Tous les envois peuvent désormais être tracés et l’acheteur ne pourra avoir connaissance du contenu de la réponse qu’une fois la procédure close. Cela garantit par conséquent l’intégrité dans le choix et empêche un réajustement des réponses.

Cependant, certains aspects peuvent décourager des entreprises qui, pourtant, auraient parfaitement pu répondre à l’appel d’offres. Quelles plateformes de dématérialisation utiliser ? Qu’entend-on par signature et certificat électroniques ? Peut-on archiver ses réponses ?

Une bonne connaissance des différents outils peut simplifier les démarches et éviter un refus pour non-respect des procédures. Mieux préparés les professionnels peuvent, de plus, gagner en efficacité par la mise en place de process. Le GNFA a créé une formation d’une journée pour parcourir avec vous tous les aspects de la dématérialisation et transformer ce qui pourrait ressembler à une contrainte en un véritable atout.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos