Des arguments pour vendre vos diesel sur les parcs occasion ?

Publié le par

Des arguments pour vendre vos diesel sur les parcs occasion ?

Les faits :

Au hasard de mes lectures de publications sur le net, je suis tombé sur l’article suivant intitulé « Diesel ou essence, le plus gros pollueur n’est pas celui que vous croyez ».

http://www.slate.fr/story/162303/sciences-pollution-de-air-vehicules-moteur-diesel-essence-electrique-emissions-particules-fines

Réflexion :

C’est une bonne synthèse sur les facteurs de pollution liés à l’automobile. L’un des enseignements principaux est qu’une source importante d’émissions n’est pas liée au type de moteur mais à l’abrasion des pneus, des freins et de la route… Celles-ci représentent près de la moitié du total des émissions liées au transport routier dans les zones urbaines.

Ma conclusion subjective :

Deux choses qui me sont venues à l’esprit en lisant cet article.

1/ Voilà de bons arguments pour vendre les véhicules Diesel sur les parcs avec du factuel dans une période hostile où l’on aurait tendance à jeter le bébé avec l’eau du bain et à oublier les avantages de cette motorisation, qui n’est pas forcément d’avenir, mais qui à l’heure actuelle a encore toute sa raison d’être…

2/ Et si on utilisait un peu des investissements consacrés à la répression routière pour améliorer la qualité et l’abrasion de nos route, inciter et former les conducteurs à une conduite plus coulée faite davantage d’anticipation et respectueuse des différents acteurs de la route comme les constructeurs de poids-lourds le mettent en œuvre avec succès dans le B to B ? On polluerait moins, toutes motorisations confondues, électrique compris et on se donnerait les moyens d’améliorer les chiffres d’accidentologie pour de vrai… Revers de la médaille, ça ne génèrerait pas d’argent qui rentrerait dans les caisses de l’état en retour !

Et vous, quel est votre point de vue ?

Jean-Luc CHOTARD (jlchotard@agence-k.fr)

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos