Des résultats solides pour Porsche en 2018

Publié le par

Plus de 20 000 acheteurs potentiels ont manifesté leur intérêt pour le Taycan. Ce dernier sera présenté pour la première fois en septembre et son lancement sur le marché est prévu pour la fin de l’année.

Des résultats solides pour Porsche en 2018

« L’exercice 2018 est l’année de tous les records », se félicite Porsche AG. Avec 256 255 véhicules livrés en 2018, le constructeur allemand affiche une augmentation de 4 % par rapport à l’année précédente. Le marché chinois maintient sa position de leader avec une croissance de 12 % et 80 108 unités. Avec 57 202 véhicules vendus, soit une hausse de 3 %, les États-Unis conservent la seconde place. L’an passé, la marque a atteint de nouveaux records que ce soit en termes de chiffre d’affaires ou en résultat. En glissement annuel, le résultat opérationnel de l’entreprise progresse de 4 % à 4,3 milliards d’euros, et le chiffre d’affaires de 10 %, pour s’établir à 25,8 milliards d’euros. La marge opérationnelle sur chiffre d’affaires est de 16,6 %. Cette croissance globale est tirée vers le haut par une gamme de produits séduisante qui lui a permis d’enregistrer une hausse sensible des volumes des ventes. « Porsche propose des modèles à moteur essence conçus pour le plaisir de conduire, mais aussi des hybrides rechargeables à hautes performances. À l’avenir, le constructeur entend également s’imposer auprès du public avec des modèles entièrement électriques », souligne Olivier Blume, président du directoire de Porsche AG. D’ici à 2023, le Porsche compte investir près de 15 milliards d’euros dans le développement de nouveaux produits.

Du côté du portefeuille justement, les ventes de Panamera affichent la plus forte croissance (+ 38 %) avec 38 443 unités vendues. C’est 2 870 immatriculations de plus que pour la 911 (+ 10 %) la même année. Les livraisons de Cayenne ont augmenté de 12 %, à 71 458 unités. Enfin, le Macan reste le modèle le plus vendu avec 86 031 unités. Dorénavant, tous les regards sont tournés vers le Taycan, – pas encore présentée auprès du public – la première voiture de sport électrique de la marque qui « annonce l’émergence d’une nouvelle ère ». Près de 1 500 nouveaux postes ont été créés pour assurer le développement de ce modèle. L’entreprise compte actuellement 32 325 salariés, soit une augmentation de 9 % de ses effectifs. « Nous sommes très optimistes quant au succès du Taycan, poursuit-il. Avec plus de 20 000 clients potentiels ayant manifesté leur volonté d’acquérir le futur modèle électrique de la marque, nous allons ajuster nos capacités de production à la hausse ».

Prévisions pour 2019

Si l’année en cours semble parsemée d’obstacles en termes de règlementations, quelques éclaircies devraient naître et adoucir les objectifs financiers du constructeur, comme l’admet sans détours Lutz Meschke, directeur financier de la marque allemande : « Le passage au nouveau cycle d’essai WLTP et aux filtres à particules à essence, combiné à l’abandon des modèles à moteur diesel, signifie que les mois à venir seront également difficiles ». Cependant, Porsche anticipe une nouvelle progression des ventes en 2019, ainsi qu’une légère hausse du chiffre d’affaires et ce, grâce à un catalogue renouvelé : la nouvelle génération de 911 arrivera sur le marché mondial en 2019, à l’instar d’autres déclinaisons du 718, du Cayenne mais également du lancement du Taycan. « Nous entendons maintenir notre objectif stratégique d’une rentabilité opérationnelle sur chiffre d’affaires de 15 % », conclut-il.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos