Distinxion : Xavier Morvan va lancer une deuxième licence de marque

Publié le par

Distinxion : Xavier Morvan va lancer une deuxième licence de marque

Invité de l’émission « Face à la presse » d’AutoK7 le 29 mars, Xavier Morvan, dirigeant de Saint-Herblain Automobiles et de l’enseigne de distribution de VO multimarques Distinxion, a annoncé le lancement, en septembre prochain, d’une licence de marque B to B baptisée Buy-back. Objectif : accompagner les 85 distributeurs de son réseau dans la revente à professionnels de leurs stocks de véhicules d’occasion issus de reprises et non éligibles à la vente à particuliers en raison de leur âge et de leur kilométrage. Dans ce dessein, Xavier Morvan ouvrira aussi la bourse d’échange existante du réseau composée de 4 000 voitures aux professionnels extérieurs. « Les particuliers ne souhaitent plus revendre eux-mêmes leur voiture d’occasion. Avec la montée en puissance du réseau, cela augmente le nombre de reprises », poursuit le dirigeant. N’y adhèreront que les distributeurs intéressés. Cette licence de marque n’impliquerait pas la création d’une structure physique.

Diversification

L’opérateur, qui ouvre entre 15 et 20 nouveaux centres Distinxion par an, assure qu’ « à un moment, il faudra aussi que nous proposions une offre d’après-vente packagée du type Distinxion SAV avec un partenaire en back-office ». Dans l’immédiat, un projet de diversification dans le domaine de la location de véhicules sans permis à la semaine ou au mois (toujours pour les distributeurs qui le souhaitent) serait bien avancé. « Il y a une demande et cela permet de compléter l’activité des distributeurs à l’occasion de temps morts », assure Xavier Morvan qui, après un manque à gagner de 400 000 euros fin 2008 (dû au repositionnement tarifaire des stocks au début de la crise), a réalisé une excellente année 2009 (SHA a commercialisé 12 400 véhicules, en croissance de 15 %). « Nous avons mis les moyens commerciaux nécessaires à raison d’un budget de communication d’un million pour le réseau et de 800 000 euros pour Saint-Herblain Automobiles, mais aussi adapté nos tarifs et multiplié nos gammes », justifie-t-il. Avec une marge de 1,9 %, son chiffre d’affaires a atteint 104 millions d’euros. Enfin, c’est avec un optimisme mesuré que l’entrepreneur nantais prévoit une année 2010 difficile sur le plan de l’approvisionnement (il se fournit à 60 % à l’étranger) et du commerce. « Il ne faudra plus se contenter d’être bon. Il faudra être très bon »

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos