Doucement mais sûrement, Tesla se fait une place sur le marché français

Publié le par

Le constructeur de voitures électriques haut de gamme poursuit son développement sur le territoire national en touchant une clientèle de plus en plus large grâce à des véhicules performants.

Doucement mais sûrement, Tesla se fait une place sur le marché français

Si la personnalité d’Elon Musk est en roue libre, les équipes de la marque californienne se veulent, au contraire, plus mesurées lorsqu’il s’agit de distiller des informations sur l’actualité de l’entreprise. Une discrétion que l’on retrouve concernant les volumes de ventes sur le marché français. Pourtant, Tesla peut avoir le sourire en cette fin d’année. Depuis son lancement sur les routes nationales en février 2019, la Tesla Model 3 a su conquérir en douceur les automobilistes : 5 205 exactement entre février et novembre, dont 225 lors du onzième mois isolé. Avec un prix de base à 43 600 euros, la berline s’adresse à davantage de portefeuilles. Affiché à partir de 85 000 euros, la Model S peine à rivaliser et la sanction est sans appel : - 34,3 % de ventes sur les onze premiers mois de l’année entre 2018 et 2019.

Un démarrage silencieux mais efficace, soumis aux livraisons par bateaux depuis l’usine de Fremont en Californie. Pour remédier à cette problématique, Elon Musk a décidé d’installer sa quatrième ligne de production électrique en Europe. Si la piste tricolore a longtemps été plébiscitée, avec comme point de chute le département alsacien, le patron de Tesla a finalement opté pour Berlin. Ainsi, à l’horizon 2021, des véhicules comme le SUV électrique Model Y, des batteries, ainsi que des groupes motopropulseurs sortiront de cette Gigafactory allemande.

Se démarquer de la distribution traditionnelle

Conscient du manque d’infrastructures (27 661 points de charge en France), Tesla a développé sa propre installation. Dans l’Hexagone, le constructeur compte aujourd’hui un réseau de 570 bornes, parmi lesquelles 70 stations dites «  superchargeurs  » (récupération de 80 % de la batterie en 30 minutes). Près de 600 sites (hôtels, restaurants et centres commerciaux) viennent compléter le maillage national de recharge dans le cadre du programme "Recharge à destination". D’autre part, si la marque américaine compte également une dizaine de points de vente, celle-ci privilégie une stratégie commerciale singulière : l’achat en ligne. Chaque modèle est disponible à la commande sur internet et les clients peuvent ensuite choisir entre la livraison à domicile ou dans l’une des dix succursales.

En outre, depuis plusieurs années, la marque développe le concept des boutiques éphémères à travers le pays. Par exemple, l’idée s’est concrétisée en 2017 à Marcq-en-Barœul (59) dans la banlieue lilloise, et plus récemment à Saint-Herblain (44), ou encore à Mundolsheim (67) aux portes de Strasbourg.

Des modèles récompensés

Si la gamme de Tesla s’étoffe progressivement, le portefeuille actuel fait ses preuves. En attendant l’arrivée du Model Y – disponible à la commande mais annoncé sur le territoire en 2021, l’entrée en production étant prévue pour l’Europe dans 2 ans –, le Model X fait son job. Il marque un premier pas dans l’histoire de Tesla puisqu’il est le seul modèle SUV a avoir obtenu cinq étoiles aux tests de sécurité Euro NCAP. Il emboîte le pas à la berline Model 3 ayant obtenu quelques mois plus tôt une note globale identique, «  ce qui démontre que notre grand SUV offre le même niveau de sécurité que notre berline plus compacte et abordable  », analyse l’équipe sur son site internet. Le Model X a reçu un score presque parfait dans la catégorie protection des adultes (98 % sur 100), avec une notre maximale de 8 points sur 8 au test frontal sur barrière déformable décalée, et 16 points sur 16 au test impact latéral. À l’instar du Model 3, les aides à la sécurité ont été récompensées d’un 94 %. La protection des enfants (81 %) et la protection des usagers vulnérables de la route (72 %) sont les deux catégories qui doivent être améliorées. Dernière actualité et non des moindres : la présentation du Cybertruck, un pick-up électrique au design futuriste. Si pour l’heure, nul ne sait s’il sera possible d’homologuer un tel mastodonte en France, une chose est sûre : Elon Musk n’a pas fini de bousculer les codes de l’automobile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos