EQC : le SUV électrique de Mercedes-Benz révélé à Stockholm

Publié le par

EQC : le SUV électrique de Mercedes-Benz révélé à Stockholm

A l’occasion d’une présentation internationale à Stockholm, Daimler propose pour la première fois un SUV électrique pour sa marque Mercedes-Benz. Baptisé EQC, ce première modèle à propulsion entièrement électrique donne le coup d’envoi du constructeur pour développer la future unité électrique "EQ Power". Ce modèle EQC, protégé des premières images depuis plusieurs mois, sera présenté au public lors du Mondial de Paris puis commercialisé à partir de 2019. Côté tarif, ce modèle devrait approcher les 46 000 euros.

450 kms d’autonomie

L’EQC est annoncé avec 450 kilomètres d’autonomie pour une consommation électrique en cycle NEDC de 22,2 kWh / 100 kms et une puissance nominale de 300 kW soit 408 ch. Avec des dimensions de 4761 X 1884 x 1624 mm, ce modèle rentre dans les cases d’un crossover classique.

Production à Brême en 2019

Le démarrage de la production en série de l’EQC est programmé pour 2019 à l’usine Mercedes-Benz de Brême. Parallèlement aux préparatifs à l’usine de Brême, la production de batteries « maison » pour l’EQC monte d’ores et déjà en régime à l’usine de Kamenz (Allemagne), près de Dresde en Allemagne. Spécialisé dans la fabrication de batteries, ce centre de production a vu ses capacités étendues. Outre l’usine de Brême, la société de production germano-chinoise Beijing Benz Automotive Co. Ltd. (BBAC) se prépare elle aussi au démarrage de la production de l’EQC pour le marché local.

Un SUV électrique premium

Même s’il entre en concurrence avec le Model 3 de Tesla, l’EQC arrivera sur le marché en même temps que ses homologues Audi e-Tron et BMW iNext.« Avec la EQC, premier SUV 100 % électrique Mercedes-Benz, nous passons la vitesse supérieure", a déclaré Dieter Zetsche, président du directoire de Daimler AG et responsable de Mercedes- Benz Cars. "La propulsion électrique est une étape-clé de la mobilité du futur. C’est pourquoi nous investirons au cours des prochaines années plus de dix milliards d’euros dans les nouveaux produits EQ et plus d’un milliard dans la production de batteries. »

Le design du SUV

En raison de son gabarit imposant, l’EQC s’apparente aux SUV crossover. Sa ligne de toit tendue, le dessin des vitres avec une ligne de bas de glace surbaissée et le profil arrière cintré du toit de style coupé la positionnent néanmoins entre les SUV traditionnels et les coupés SUV. Sa face avant est dominée par un grand bandeau noir qui intègre les projecteurs et la calandre. La ligne supérieure du bandeau noir est éclairée pour la première fois d’une fibre optique qui assure la liaison visuelle entre les feux de jour de type torche chers à Mercedes-Benz.

Un intérieur "électro"

Dans son habitacle, l’EQC présente un nouveau style « électro » avant-gardiste. A titre d’exemple, on citera le col à lamelles de la planche de bord qui rappelle les lamelles de refroidissement d’un amplificateur de chaîne hi-fi. La planche de bord est structurée pour former un poste de conduite orienté conducteur. Le profil ailé cher à Mercedes- Benz est décliné cette fois de manière asymétrique avec une « fracture » côté conducteur. C’est là que l’on trouve l’un des équipements phares du poste de conduite sur le plan stylistique, à savoir un bandeau au look « technique », habillé d’une peinture brillante, dans lequel viennent s’insérer des buses de ventilation plates à lamelles affleurantes dans un ton or rose.

Chaîne cinématique : la complémentarité de la propulsion arrière et avant

L’’EQC est équipée d’un tout nouveau système de propulsion articulé autour de deux chaînes cinématiques électriques compactes aux essieux avant et arrière, ce qui lui confère les caractéristiques d’un modèle à transmission intégrale. Afin de réduire la consommation d’électricité et d’améliorer le dynamisme du véhicule, les deux chaînes cinématiques électriques ont une configuration différente. Tandis que la propulsion avant est conçue pour une efficience maximale dans les plages de charge faible à moyenne, la propulsion arrière est configurée pour gérer le dynamisme. Les deux moteurs réunis délivrent une puissance de 300 kW pour un couple maxi de 765 Nm.

Batterie 80 kWh

La batterie lithium-ion d’une capacité énergétique de 80 kWh (NEDC) fournit au véhicule son énergie. Sur les véhicules électriques, la consommation d’énergie et l’autonomie sont fortement influencées par le style de conduite. Pour cela, l’EQC vient en aide au conducteur en lui proposant cinq programmes de conduite à cartographie spécifique : CONFORT, ECO, MAX RANGE, SPORT et un programme permettant des réglages personnels.

Sécurité active et passive

Le SUV électrique de Mercedes bénéficie des systèmes d’assistance à la conduite de toute dernière génération. A noter une protection mécanique de la batterie du fait de la position de montage sous le plancher du véhicule. A l’avant de la batterie, un boucler de protection protège l’accumulateur d’énergie contre tout contact avec un corps étranger.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche