ETAI lance Atelio VO

Publié le par

Le fournisseur de données techniques automobiles ETAI lance ces jours-ci un logiciel d’identification précis des véhicules et d’estimation des frais de remise en état des reprises. Cible : les vendeurs VN/VO.

ETAI lance Atelio VO

Référence, depuis 1963, des professionnels de l’auto en matière d’identification des VO, le Guide de l’occasion duplique son savoir-faire sur le Net ! Si la version papier de cette bible annuelle permet toujours aux vendeurs d’identifier et d’estimer les frais de remise en état de tous types de modèles à reprendre, l’intégralité de son contenu est désormais disponible sur le Web via un logiciel baptisé Atelio VO*.

Une gamme complète

Fournisseur d’information et de produits techniques pour les pros de l’auto, ETAI continue donc de donner corps à sa stratégie de multi-spécialiste. Depuis 2003, le groupe décline une gamme complète de solutions logicielles. Après Atelio (outil d’entretien et de réparation de mécanique courante) suivi, en 2006, d’Atelio Chiffrage (chiffrage et gestion de sinistre), puis d’Atelio Aftermarket et Atelio Truck (catalogues de pièces d’équipementiers pour VP, puis pour VI et VU) en 2007, Atelio VO enrichit le tableau de la rentrée 2009. Une boussole qui devrait s’avérer utile dans un marché de l’occasion en manque de repères ! « L’identification précise de la bonne finition commerciale et l’estimation des frais de remise en état reste la clé de la rentabilité de l’activité VO. Ce système, simple et accessible par Internet, permet aux vendeurs des réseaux de marque de ne pas se tromper lors de l’opération de reprise puisqu’il contient les tarifs des pièces de plus de 44 000 versions de modèles de 33 marques sur une période de dix ans, assortis des temps de main d’œuvre et du paramétrage des taux de main d’œuvre locaux », explique Clara Petric, chef de produit marketing d’ETAI.

Mode d’emploi

Dans la pratique, le conseiller commercial commence effectivement par paramétrer le logiciel en intégrant, entre autres, les données de son entreprise dont son logo, les taux de main d’œuvre, les frais professionnels appliqués et, au moment de la négociation, les coordonnées du client qui seront conservées dans la base. Le parcours débute ensuite par la saisie rapide ou assistée du véhicule permettant l’identification précise (équipements, options, packs, séries spéciales, prix du neuf, chronologie des évolutions du modèle, etc.) pour s’achever par l’édition de la fiche de reprise où les frais divers (professionnels, de remise en état, correctifs selon des critères plus subjectifs tels que la provenance du véhicule ou encore son placement dans le marché) sont déduits de la cote du véhicule. Si, par exemple, le commercial devait chiffrer une révision qui n’avait pas été effectuée, l’outil lui en fournirait le montant. De même, le tarif d’une réparation + peinture de l’aile AV du véhicule souhaité serait-il automatiquement calculé (les fameux paramétrages de départ). Sur le clavier, l’ensemble de ces opérations se traduisent par quelques cases à cocher. « C’est le premier outil en poste vendeur ciblé uniquement sur l’identification et le calcul des frais de remise en état d’une reprise », insiste C. Petric. Le Guide de l’occasion, qui séduit 5 000 professionnels, reste disponible.

* Renseignements commerciaux : 01 46 99 24 92

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos