Eclipse Cross PHEV, la lumière est de retour pour Mitsubishi en France

Publié le par

Le 10 mars dernier, l’Alliance indiquait que Mitsubishi ne quittait finalement pas l’Europe, en tout cas pour les activités supervisées par Emil Frey, ce qui inclut la France. Le lancement de l’Eclipse Cross hybride rechargeable prend donc un relief particulier.

L'Eclipse Cross PHEV arrive à point nommé pour stabiliser la marque en France en attendant les nouveautés issues de l'Alliance. © Mitsubishi
L'Eclipse Cross PHEV arrive à point nommé pour stabiliser la marque en France en attendant les nouveautés issues de l'Alliance. © Mitsubishi

« Depuis le 10 mars, nous savons que l’avenir de Mitsubishi est assuré sur le marché français, ce qui constitue un grand soulagement pour nous et notre réseau », déclare Patrick Gourvennec, avant d’évoquer l’arrivée de l’Eclipse Cross hybride rechargeable à l’aune de cette nouvelle ligne d’horizon : « Il s’agit d’un véhicule majeur pour assurer la phase de transition qui nous attend avant les nouveaux produits de l’Alliance. Son positionnement est adapté au marché français et nous pouvons nous appuyer sur le capital expérience emmagasiné avec l’Outlander PHEV ».

Là où l’Outlander, longtemps leader de son segment en Europe ces dernières années, « était trop petit pour le D-SUV et trop grand pour le C-SUV », l’Eclipse Cross prend clairement position sur le C-SUV et fait valoir un positionnement tarifaire équilibré : de 39 990 euros en finition Invite à 47 490 euros en finition Instyle. Fidèle à l’ADN de la marque, il conserve aussi l’avantage d’être proposé en 4 roues motrices.
Considérant les prévisions de marché du périmètre des C-SUV et les tendances du mix énergétique, l’Eclipse Cross est « le bon produit au bon moment ». La direction française de Mitsubishi reste modeste sur ses objectifs de volume, visant 3 800 unités en année pleine. Officiellement lancé en mars 2021, sa campagne de communication nationale va débuter en avril.

Comme de coutume pour la marque en France, la clientèle professionnelle restera minoritaire dans le mix, de l’ordre de 20 %, même si le produit a des atouts pour séduire certaines professions libérales, hors de l’aire premium. Avec ce modèle, qui passe d’épitaphe à incipit, Mitsubishi France veut surtout pérenniser son réseau, très majoritairement resté fidèle malgré les turbulences. Par conséquent, « le principe de la prime forfaitaire garantie, déjà en vigueur depuis la crise sanitaire, va rester la règle pour nos partenaires distributeurs », précise Patrick Gourvennec.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos