Écologie ou ségrégation ?

Publié le par

Écologie ou ségrégation ?

79 communes de la petite couronne parisienne viennent de choisir le 12 novembre d’interdire l’accès de leur territoire aux véhicules Crit’air 5 et non classés (soit avant 1997 pour les véhicules à essence et avant 2006 pour les diesels) à compter du 1er juillet 2019. Cela afin de respecter leur projet de mise en place d’une zone à faibles émissions (ZFE) pour répondre à l’urgence sanitaire (5 000 décès prématurés par an sur la métropole).

Selon Airparif, cette interdiction devant aboutir à une baisse des émissions de NOx de 3 % et celles de particules de 2 %. Selon certains maires, il sera très difficile d’expliquer aux habitants propriétaires de ces véhicules (31 % des particuliers et 48 % des artisans dans la région) qu’ils vont devoir acheter un nouveau véhicule. D’où des risques très importants de rejets qui accentueront encore le mouvement des gilets jaunes Notamment en Seine-Saint-Denis et dans la ville de Saint-Denis qui recense plus de 20 000 véhicules Crit’air 5 ou non classés en circulation.

Autant dire que la pilule ne sera pas facile à faire passer partout… Au point de laisser à chaque maire le pouvoir de signer ou non l’arrêté d’interdiction de circulation des véhicules les plus polluants ! Il est grand temps d’expliquer aux citoyens comment améliorer leurs habitudes et de les accompagner en amont pour le faire. La culpabilisation à outrance ayant largement atteint ses limites.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos