Edouard Schumacher inaugure Bugatti Paris

Publié le par

Edouard Schumacher vient d’inaugurer la première concession Bugatti française à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Un modèle de distribution très particulier pour des clients tout aussi particuliers.

© AUTO INFOS.
© AUTO INFOS.

Bugatti revient à Paris. Le dernier point de vente de la marque dans la capitale avait fermé ses portes pendant la seconde guerre mondiale. Installée avenue Montaigne, cette « agence » fut la première ouverte par Bugatti et l’une des plus importantes. Près de 80 ans plus tard, LS Group inaugure un showroom aux portes de Paris, à Neuilly-sur-Seine. Loin des cathédrales exigées par certaines marques moins prestigieuses, l’établissement mise sur la discrétion. De l’extérieur, seule une enseigne permet de situer la concession. Derrière des portes aux vitres fumées, un espace aux dimensions restreintes accueille le visiteur. Le site inaugure les nouvelles normes de la firme. Des standards qui immergent le visiteur dans la tradition Bugatti. « Tout ici fait référence aux talents de la famille Bugatti. Le lieu est discret, à l’abri des regards, mais nous voulons aussi ouvrir nos portes aux passionnés. Nous ne pourrons pas accueillir tout le monde mais nous essaierons d’organiser ça », souligne Edouard Schumacher, président du groupe Schumacher et cofondateur de LS Group. Cette nouvelle concession Bugatti complète le pôle luxe du groupe, qui comporte déjà les marques Lamborghini, Maserati et bientôt McLaren. Si la Chiron s’impose comme l’une des voitures les plus chères du monde, le showroom parisien mise sur un luxe discret. « Notre meilleur atout est le temps et l’attention que nous accordons à nos clients », insiste le dirigeant. Une mission que le patron de groupe s’impose à lui-même. « Je m’engage à être disponible pour nos clients, c’est ce niveau d’attention qui doit faire la différence », souligne-t-il.

JPEG - 117.8 ko
© AUTO INFOS.

Chiron Sport vendue

S’il est difficile de parler d’objectifs avec une marque qui a vendu 82 voitures dans le monde en 2019, la première Chiron Sport configurée par Edouard Schumacher avec l’aide de la marque a déjà trouvé preneur. Un client a signé le chèque de 2 950 000 euros HT pour acquérir ce modèle d’un vert sombre, laissant apparaître les fibres du carbone. Pour ne pas laisser ce nouveau showroom sans véhicule, la firme devrait fournir l’un des modèles qu’elle conserve à cet effet. « Chaque voiture est construite à la main pour le client qui l’a commandée. Aujourd’hui, les délais sont de 18 mois », explique le dirigeant. « Nous avons aujourd’hui 35 points de vente dans le monde et 25 à 30 % de nos clients se situent en Amérique du Nord. En Europe, nous avons de nombreux clients en Suisse, Allemagne, Angleterre et nous espérons en avoir beaucoup en France ! », remarque Stephan Winkelmann, P-DG de Bugatti, présent pour l’inauguration des locaux. Avec un ticket d’entrée dépassant largement le million d’euros, les clients ne déferleront pas dans le showroom parisien. Cependant, cette typologie de client reste très particulière. « Nos clients ne seront pas forcément français. L’acquéreur d’une Bugatti vit un peu partout dans le monde et peut donc commander son véhicule à Paris ou ailleurs. Pour le convaincre de venir chez nous, nous devons lui accorder toute notre attention », insiste Edouard Schumacher. Deux personnes sont rattachées à ce point de vente, qui reçoit prioritairement sur rendez-vous. Un espace réservé au sein d’un atelier du groupe recevra les voitures entretenues par la concession. Un parc roulant réduit mais qui nécessite une grande attention.

JPEG - 107.1 ko
© AUTO INFOS.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos