Embellie des ventes VO chez les professionnels en octobre 2015

Publié le par

Malgré un recul des immatriculations VO de - 4,3 % en octobre, les professionnels ont connu un boom des ventes des véhicules très récents de moins d’un an.

Embellie des ventes VO chez les professionnels en octobre 2015

Après plusieurs mois de hausse ininterrompue, les immatriculations de véhicules d’occasion ont connu un arrêt au mois d’octobre 2015 dans l’Hexagone en enregistrant une baisse de - 4,3 % contre une hausse de 3,5 % le mois dernier, pour un total de 485 881 unités immatriculés. Au cumul, sur les dix premiers mois de l’année, on recense 4 650 245 unités immatriculées, soit une progression totale de 1,7 %, dont + 0,2 % pour les marques françaises qui représentent 55,54 % du marché et + 3,7 % pour les marques importées qui progressent donc plus vite que l’ensemble.

À la lecture des chiffres, les résultats d’octobre sont plutôt trompeurs en ce qui concerne les professionnels. En effet, ceux-ci sont présents majoritairement sur les immatriculations des VO de moins d’un an par rapport aux ventes entre particuliers. Or, cette proportion des VO dans cette classe d’âge bondit de plus d’un point en passant de 7,5 à 8,62 % de pénétration pour un total de 41 890 unités immatriculées en octobre. On peut donc estimer sans trop se tromper que le mois d’octobre a été excellent pour les réseaux ce mois-ci. Dans le même temps, les véhicules de plus de cinq ans sont en recul passant de 68,68 à 67,35 %.

Sur le seul mois d’octobre encore, 485 881 véhicules d’occasion ont donc été immatriculés, les marques françaises reculent de - 5,6 %, alors que les marques étrangères enregistrent également une baisse de - 2,6 %. On peut noter que Citroën (- 3,9 %), Peugeot (- 4,8 %), Renault (- 7,4 %) sont en retrait, tandis que seule la marque DS (+ 2,4 %) évolue positivement ce mois-ci.

Du côté des étrangères, il nous semble pertinent de retenir les progressions de Kia (+ 7,6 %), de Mercedes (+ 1,4 %), de Nissan (+ 6,2 %), de Suzuki (+ 3,6 %) et de Volvo (+ 1,4 %) et la stabilité de Dacia. Tandis que les autres marques connaissent un recul en ligne avec le marché : Alfa Romeo (- 5,9 %), Audi (- 3,8 %), BMW (- 2,2 %), Fiat (- 4,8 %), Ford (- 5,2 %), Hyundai (- 0,4 %), Mini (- 1,8 %), Opel (- 5,9 %), Seat (- 1,6 %), Toyota (- 4,3 %) et Volkswagen (- 3,6 %).

Le VUL d’occasion recule aussi de - 4,2 %

Sur cette même période d’octobre 2015, les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion connaissent le même recul à hauteur de - 4,2 % pour un volume total de 69 260 unités immatriculées dont - 5,3 % pour les marques françaises et - 1,9 % pour les étrangères.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos