Emissions de CO2 : le Parlement européen vote la baisse de 37,5 % d’ici à 2030

Publié le par

Le Parlement européen a donné mercredi son feu vert aux nouveaux objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les voitures particulières et les utilitaires.

Emissions de CO2 : le Parlement européen vote la baisse de 37,5 % d'ici à 2030

Le Parlement européen a approuvé hier, mercredi 27 mars, la nouvelle réduction de 37,5 % des émissions de CO2 imposée aux constructeurs automobiles à l’horizon 2030. Les députés, réunis en session plénière à Strasbourg, ont approuvé ce texte du Conseil européen avec 521 voix.

Nouvelle limite de 60 g de CO2 en 2030

La prochaine obligation de réduction de CO2 aura lieu en 2021 à partir de l’année de commercialisation de 2020 et imposera une moyenne de 95 g de CO2 aux constructeurs. C’est à partir de cette moyenne de 95 g que sera calculée la nouvelle baisse de 37,5 % avec un objectif intermédiaire de - 15 % en 2025. Les véhicules utilitaires sont également concernés : leurs émissions devront baisser de 31 %.

La marche forcée vers l’électrique

À l’heure actuelle, peu de constructeurs sont dans les clous au niveau européen pour respecter la baisse des 95 g en 2020. Pour y parvenir, les firmes automobiles devront commercialiser entre 5 et 10 % de véhicules électriques et hybrides à cette date alors que la moyenne de ces motorisations en Europe oscille entre 2 et 3 % du marché.

Cette prochaine obligation réglementaire supposera une commercialisation majoritaire de véhicules électriques et hybrides. Certains constructeurs comme le groupe Volkswagen visent un arrêt pur et simple de la commercialisation de leurs véhicules thermiques à cette échéance.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos