Emissions de CO2 : le Parlement et le Conseil européen s’accordent finalement sur une réduction de 37,5% en 2030

Publié le par

Les États membres de l’Union européenne se sont mis d’accord, lundi 17 décembre, sur un objectif de réduction de 37,5 % des émissions de CO2 des voitures particulières d’ici à 2030.

Emissions de CO2 : le Parlement et le Conseil européen s'accordent finalement sur une réduction de 37,5% en 2030

Après de longues heures de discussions, les négociateurs du Parlement et du Conseil européen ont finalement décidé de proposer une réduction de 37,5 % des émissions de CO2 à l’horizon 2030 pour les voitures particulières et de 31% pour les VUL. C’est un peu plus que les 35 % et 30 % initialement prévus en octobre dernier.

Des réductions sur les bases de l’objectif 2021

Pour rappel, ces réductions s’entendent sur les objectifs, non réalisés à ce jour, de 2021 pour l’ensemble des constructeurs commercialisant des véhicules dans l’Union européenne. En effet, comme le montre une étude réalisée par PA Consulting, les objectifs de 2021 allant de 95 g à 130 g de CO2/km suivant les constructeurs ne seront pas tous atteints et pourraient leur coûter 3,9 milliards d’euros.

Des objectifs irréalistes en l’état

Dans un communiqué, l’Association des constructeurs européens (ACEA) a aussitôt exprimé ses « inquiétudes sérieuses ». On peut la comprendre tellement la marche pour atteindre ce nouveau palier en 2030 est immense et suppose tout simplement la commercialisation d’une majorité de véhicules électriques par rapport aux motorisations essence et diesel.

En l’état actuel de l’autonomie des véhicules électriques et du parc de bornes de recharge en Europe, cette transition vers l’électrique aura un coût considérable pour l’industrie automobile et l’automobiliste lui-même. Dans l’Hexagone, la crise des gilets jaunes aura démontré que quelques taxes supplémentaires sur le diesel pouvaient déclencher des révoltes. La transformation voulue par l’Europe est d’une toute autre ampleur, reste à savoir si les citoyens européens l’accepteront ainsi.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos