Enchères : Artcurial Motorcars souffle sa première bougie

Publié le par

Enchères : Artcurial Motorcars souffle sa première bougie

Créé il y a exactement un an, le département automobile de la maison de vente aux enchères Artcurial fête son anniversaire avec le sourire. ce pôle est aujourd’hui le plus important de l’entité avec 23 millions d’euros de montants adjugés à raison de 300 véhicules de collection cédés au marteau par maître Hervé Poulain. Le tout en seulement quatre ventes savamment orchestrées au sein de manifestations majeures du secteur de l’automobile ancienne (Retromobile et Le Mans Classic) ou sur le rond-point des Champs-Elysées en lieu et place du garage privé de l’Hôtel Marcel Dassault, alors transformé en paddock éphémère. Des États-Unis aux pays de l’Est, la clientèle (jusqu’à 400 enchérisseurs passionnés assistent aux ventes qui présentent une soixantaine de modèles à chaque session) est très internationale. Dernier record en date : la Ferrari 250275 GTB/4 vendue 790 000 euros ! C’est aussi sous le marteau d’Artcurial Motorcars que la R4 prototype du film Rien à déclarer a trouvé preneur à 25 000 euros au profit d’une fondation. « Les perles qui se situent dans le haut du marché sont devenues des valeurs refuges », affirme Iris Hummel, administratrice du département.

Photo : La Delaunay Belleville 8L type O.6 de 1913 fabriquée pour le tsar de Russie et qui n’a pu être livrée à cause de la première guerre mondiale – propriété des financiers de Michelin – sera mise en vente à Retromobile par Artcurial Motorcars.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos