Environnement : signature d’un nouveau contrat de partenariat entre le CNPA et l’agence de l’eau Seine-Normandie

Publié le par

© CNPA
© CNPA

Francis Bartholomé, président du Conseil national des Professions de l’Automobile, et Patricia Blanc, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie ont signé, le 7 juillet 2020, un contrat de partenariat qui les engage pour cinq ans afin de protéger l’eau et la biodiversité.

Trois ans prioritaires

Très ambitieux, le nouveau partenariat a pour objectif d’accompagner au moins 300 entreprises dans leur mise en conformité ainsi que de mener des actions de sensibilisation auprès des professionnels et des centres de formation avec 150 manifestations. Les professionnels seront particulièrement sensibilisés sur 3 axes prioritaires : la gestion des eaux de pluie, les économies d’eau et la réduction des rejets de substances dangereuses. Sont concernés par cet accompagnement les établissements de la réparation mécanique, de la carrosserie, du lavage de véhicules et de la distribution de carburant, qui bénéficieront dans ce cadre de subventions pouvant aller jusqu’à 60% pour leur projet de mise en conformité.

Francis Bartholomé rappelle que :

« Depuis 2004, grâce au premier contrat « Métiers Garage » signé avec l’agence de l’eau Seine-Normandie, le CNPA a pu renforcer ses actions de terrain et apporter aux professionnels des services de l’automobile un véritable conseil technique et un appui financier dans le cadre de leurs projets d’investissements d’ordre environnemental", a déclaré Francis Bartholomé à cette occasion. "Depuis, cette parfaite collaboration n’a jamais cessé et l’agence de l’eau Seine-Normandie est devenue pour le CNPA un véritable partenaire historique et essentiel dans le cadre de ses actions de prévention pour la préservation de l’eau et du climat ».

Rappelons que dans le cadre du précédent contrat dédié aux garages automobiles (2013-2018), le CNPA a réalisé 558 diagnostics environnement auprès des professionnels de la filière (état des lieux de la gestion des déchets, stockage des produits dangereux liquides et rejets des eaux des établissements), qui ont débouché sur 194 dossiers de subventions représentant un versement par l’agence de l’eau Seine-Normandie d’environ 2,5 millions d’euros d’aides financières.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos