Equip Auto 2017 : Autodistribution en distributeur ultime

Publié le par

Le groupement aborde Equip Auto en se positionnant comme un distributeur ultime, positionné sur tous les produits utilisés par les ateliers mais aussi en tant que fournisseur de solutions pour développer l’activité des garages.

Equip Auto 2017 : Autodistribution en distributeur ultime

Sur ce salon placé sous le signe d’une forte concurrence, Autodistribution souhaite personnifier le distributeur moderne. Le groupement affirme sa vocation de fournisseur de pièces, d’outillage et d’équipements mais aussi de services dédiés au développement du business des réparateurs. Pour illustrer ce positionnement, la firme met en avant sa nouvelle plateforme Logisteo, forte de 120 000 références et d’une capacité de 60 000 lignes de commandes par jour. « L’avenir passe par l’excellence logistique », assure Stéphane Antiglio, président d’Autodistribution. Cet outil est complété par l’entrée en fonction d’une nouvelle version du portail électronique Autossimo, qui a gagné en simplicité et en rapidité. Dès le mois de janvier prochain, le site devrait accueillir l’offre complète de pièces de Cora ainsi que la peinture. Des éléments qui s’ajouteront au pneumatique et à la révision constructeur, récemment intégrés. Ce portail de commande génère déjà 20 % du chiffre d’affaires en pièces VL du groupement avec 10 000 abonnés. « Nous ciblons 200 millions d’euros de chiffre d’affaires pour Autossimo », confirme Stéphane Antiglio.

AD Auto Connect

L’autre spécialité mise en avant par le groupe concerne les réseaux de réparateurs et tous les services qui leur sont rattachés. Avec 2 000 ateliers sous enseigne AD en France, Autodistribution poursuit le développement de son offre. L’un des derniers exemples est AD Auto Connect. Ce boîtier connecté sur la prise OBD du véhicule est associé à une application destinée au conducteur. Le lien entre l’automobiliste et le garage est donc maintenu en permanence. Le groupe teste actuellement ce service dans l’ouest de la France auprès d’une trentaine de réparateurs. L’intérêt repose surtout sur la manière d’interagir avec le client final, afin que le service ne soit pas perçu comme intrusif par le conducteur. Enfin, le distributeur a annoncé son entrée au capital de Group Eina, son prestataire en matière de hotline technique. Une décision qui témoigne de l’importance du facteur technologique pour le groupe mais aussi de l’exploitation de la donnée. En effet, ce spécialiste de la technique automobile détient 500 000 cas de pannes en mémoire sur tous types de véhicules. Des informations stratégiques pour l’après-vente automobile.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos