Equip Auto 2017 : Bosch connecte l’atelier au client

Publié le par

L’équipementier allemand met en avant le garage connecté sur son stand d’Equip Auto. L’avenir de l’après-vente selon Bosch, qui réserve pour le moment ces outils à son réseau Bosch Car Service.

Equip Auto 2017 : Bosch connecte l’atelier au client

Bosch est le grand vainqueur des trophées de l’innovation cette année avec trois victoires sur huit catégories. Des nouveautés tournées vers l’atelier. « Nous voulons faciliter la vie des réparateurs au quotidien », souligne Thierry Leblanc, directeur général rechange de Bosch France et Benelux. Dans cette stratégie, l’équipementier mise notamment sur la connectivité. Sa position de fournisseur en première monte lui apporte la maîtrise nécessaire dans ce domaine mais Bosch souhaite déployer cette connectivité aux garages. Le dialogue entre équipements du garage connecté part du véhicule du client, qui est identifié dès son entrée en atelier. Les informations sont ainsi communiquées à l’ensemble des appareils concernés dans l’atelier, ce qui permet un gain de temps appréciable. « Nous mesurons un gain de productivité immédiat de 20 à 30 % dès la mise en place du système », affirme Thierry Leblanc.

Bosch Car Service prioritaire

Cet ensemble demande un investissement non négligeable puisque les principaux équipements du garage doivent appartenir à la gamme de l’équipementier pour que le système fonctionne. Cependant, Bosch réserve pour le moment ce garage connecté à son réseau Bosch Car Service. Une enseigne qui compte actuellement 570 adhérents en France et 16 500 au niveau mondial. Cette priorité démontre l’importance du réseau pour la firme, qui souhaite faire de ses garages partenaires les meilleurs sur le marché auprès des clients finaux. Même les réseaux constructeurs devront patienter s’ils souhaitent adopter le système Bosch. Cependant, les marques développent déjà leurs propres écosystèmes connectés et apprécient rarement le fait de devoir s’équiper auprès d’un seul fournisseur. Ce système de garage connecté est donc davantage orienté vers la réparation indépendante, qui « devra adopter ce type de système pour rester dans la course face aux constructeurs », poursuit Thierry Leblanc. Une orientation vers les indépendants qui se poursuit au niveau mondial pour l’équipementier. En effet, ce dernier s’est prononcé par la voix de son président en faveur d’une liberté de choix pour le conducteur en matière de communication des données issues de son véhicule. « Une position qui ne plait pas vraiment aux constructeurs mais nous sommes convaincus que l’automobiliste doit pouvoir opter pour le professionnel de son choix, qu’il soit AD, Bosch Car Service ou réseau constructeur », conclut Thierry Leblanc. Une prise de position que tous les équipementiers n’ont pas affirmé de manière aussi claire.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos