Et si les CRM ne servaient à rien en réalité ?

Publié le par

Et si les CRM ne servaient à rien en réalité ?

Faisant suite à la 17e cérémonie des Masters, j’ai été à nouveau frappé par la mise en avant des CRM (et des datas en général) dans les discours des différents intervenants.

Pourquoi ?

Parce qu’au-delà de la mode actuelle – toujours plus forte depuis huit ans – d’exploiter (enfin) les fonds de commerce des distributeurs, se pose la question cruciale des ventes mensuelles VN, VO, SAV ou accessoires réellement réalisées grâce aux CRM !

Nos interventions régulières sur le terrain mettent plutôt en avant la très mauvaise qualité actuelle des bases de données et la très grande difficulté de les nettoyer… quand elles sont récupérables sous des formes à peu près exploitables.

Alors que faire ?

Dans un premier temps, les confier à des sociétés archi-spécialisées (en SAV notamment car les fichiers sont gigantesques) dans leur optimisation, semble être empreint de bon sens au lieu d’espérer un jour, via des stagiaires plus ou moins motivés, y arriver tout seul avec votre responsable marketing…

Ensuite, les faire vivre en temps réel car disposer d’un fichier propre n’empêche pas de gâcher plus de 90 % des contacts entrants dans tous les services sans l’aide d’une plateforme interne et/ou extérieure, là aussi présente déjà chez plus de 1 000 points de vente depuis trois ans.

Enfin, les matcher avec un marketing dynamique et chirurgical sur les réseaux sociaux car 16 millions de Français parlent de voitures régulièrement (sur les 31 millions d’abonnés) rien que chez le leader Facebook !

Sans tout cela, nos clients actuels et nos prospects continueront de nous observer comme des commerçants très en retard par rapport aux Pure Player notamment.

Berislav Kovacevic

bk@solutionsvo.fr

www.solutionsvo.fr

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos