Étude : les Français très attachés au design de leur véhicule

Publié le par

Cette étude réalisée par le cabinet d’études Elabe a été menée entre le 3 et le 6 décembre 2019 auprès d’un échantillon de 1 006 personnes représentatif de la population française.

Libre de droits.
Libre de droits.

Dans le cadre de l’exposition Concept Cars & Design Automobile qui aura lieu du 29 janvier au 2 février à Paris, le Festival automobile international a mandaté l’institut de sondages Elabe pour réaliser une étude sur « Les Français et le design automobile ».

Si pour 84 % des Français la voiture ne représente qu’un simple moyen de transport, les jeunes conducteurs lui accordent un haut niveau d’attachement émotionnel. De fait, 77 % des 18-25 ans et 76 % des 25-34 ans la considèrent comme un objet attachant, contre 62 % pour l’ensemble de la population française. De même, près des deux tiers des jeunes la perçoivent comme une manière d’exprimer sa personnalité, contre 49 % pour l’ensemble des sondés. Enfin, 63 % du panel sondés pensent que la voiture est un moyen de faciliter le lien avec les autres.

Si la typologie du véhicule peut donner beaucoup d’informations sur le conducteur (un monospace est généralement synonyme de famille nombreuse), les lignes de la voiture et la couleur de la carrosserie peuvent également apporter un caractère plus affirmé, sportif, luxueux ou encore baroudeur à l’automobiliste. D’ailleurs, 80 % du panel sondé remarquent les efforts fournis quant à l’évolution du design des véhicules. Plus de trois quarts des Français interrogés reconnaissent être sensibles en premier lieu à la ligne d’ensemble du véhicule, puis à sa couleur (46 %) et enfin au design de son tableau de bord (40 %). Les jeunes (18-24 ans) accordent une importance particulière au design des sièges (31 % contre 23 %), aux écrans digitaux (31 % contre 21 %) et enfin au design de la calandre (21 % contre 11 %).

Deuxième place pour la France

Dans cette compétition du design, trois pays européens ont été largement plébiscités comme les meilleurs producteurs de « belles voitures ». Sur la première marche du podium se hisse l’Allemagne (75 % de citations dont 37 % en premier), suivi au coude à coude par la France (74 % de citations dont 26 % en premier) et pour finir ce tiercé, l’Italie avec 47 % de citations dont 15 % en premier. Loin derrière ce trio de tête arrivent péniblement le Japon à 29 %, les États-Unis à 26 %, le Royaume-Uni à 19 %, la Corée du Sud à 13 %, la Suède à 10 % et la Chine à 7 %. « Pour les Français, la voiture n’est pas un objet comme les autres. Au-delà de sa fonction première de mobilité, elle répond à des besoins symboliques et émotionnels (liberté, plaisir, protection, lien avec les autres, expression de sa personnalité) pour lesquels le design peut jouer un rôle important », souligne Julien Bouchigny, directeur associé d’Elabe.

Dans l’ensemble, la voiture est associée à connotation positive dans l’esprit des Français. La majorité d’entre eux ont qualifié spontanément la voiture des termes "praticité" et "liberté". 43 % des sondés citent la rapidité, 42 % le confort et 33 % le plaisir. Mais la notion de ’’plaisir’’ suscite des réactions contrastées selon le sexe et la catégorie sociale. Il est en effet associé à la voiture par 40 % des hommes mais seulement 27 % des femmes, par 41 % des ouvriers mais seulement 29 % des professions intermédiaires et employés. Cependant, pour 50 % des Français la voiture représente des dépenses, suivies de la pollution (28 %), le danger (22 %) et les embouteillages (20 %). Enfin, seuls 6 % des Français (et seulement 12 % des non-automobilistes) se disent indifférents vis-à-vis de la voiture.

Mots clefs associés à cet article : Étude

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos