Étude NewMotion : 9 personnes sur 10 plébiscitent l’achat d’un VE auprès d’un tiers

Publié le par

Initiée par le spécialiste de solutions de recharge NewMotion, l’enquête a été réalisée au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas en décembre dernier. 4 492 conducteurs de véhicules électriques y ont participé.

© NewMotion
© NewMotion

« La conduite électrique représente incontestablement l’avenir de la mobilité en Europe, affirme Sytse Zuidema, P-DG de NewMotion. Le secteur se situe actuellement au carrefour de la mobilité et de la transition énergétique, alors que la conduite électrique se démocratise en vue de l’étape suivante : l’adoption massive ». NewMotion révèle dans son enquête que l’achat d’un véhicule électrique résulte essentiellement d’une réflexion financière. En effet, 61 % des conducteurs interrogés déclarent conduire un VE afin d’économiser de l’argent, tandis que 58 % privilégient l’expérience de conduite. La contribution à un meilleur environnement n’est mentionnée que par 10 % des interrogés, bien que 81 % des conducteurs de VE se considèrent généralement comme conscients des enjeux environnementaux. Ainsi, pour les trois raisons évoquées précédemment, 9 personnes sur 10 recommanderaient l’achat d’VE à un tiers. 86 % des automobilistes pensent que leur prochaine voiture sera dotée d’une motorisation électrique. Seuls 2 % seraient prêts à revenir vers une voiture thermique.

Cependant, face à l’impressionnant virage électrique pris par l’ensemble de l’industrie automobile, 45 % des conducteurs s’inquiètent de l’insuffisance du nombre de stations de recharge. D’autant que 46 % des conducteurs mentionnent l’augmentation de la quantité de points de recharge disponibles comme étant la principale amélioration possible de leur expérience de recharge. 77 % des personnes interrogées disposent d’une borne de recharge à domicile, tandis que 55 % utilisent celles installées sur leur lieu de travail. Dans le premier cas, la facilité d’utilisation est le facteur le plus important dans le choix d’une solution (52 % citent ce facteur comme principal moteur d’achat). 33 % des sondés mentionnent le prix de la borne de recharge comme un élément important, tandis qu’un quart (26 %) déclarent que la recommandation d’un tiers (une société de location, un concessionnaire automobile ou un employeur) influencent le plus leur décision.

Enfin, suite à cette enquête, la transparence des tarifs de la recharge et la possession d’une carte unique de paiement demeurent des points d’amélioration importants pour les conducteurs, permettant ainsi de « rendre la conduite électrique plus attractive auprès d’un public plus large », précise Sytse Zuidema. Selon le baromètre de l’Avere-France, 10 952 véhicules électriques particuliers ont été mis à la route en janvier dernier, soit une progression globale de 258 % par rapport à janvier 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos