[Étude] Parcours d’achat automobile : la digitalisation s’accélère

Publié le par

Quels étaient les principaux sujets d’intérêt des futurs acheteurs, ou encore les tendances du marché automobile en 2020 ? Pour répondre à ces problématiques, C-Ways a interrogé 1 300 ménages français ayant fait l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion de moins de six mois. Les conclusions de l’enquête sont rassemblées dans le dossier Nextcar 2021 publié par C-Ways.

© Lexus
© Lexus

Dans un contexte inédit à l’image de l’année 2020, plusieurs constats sont à mettre en évidence. En premier lieu, celui de la digitalisation des parcours d’achat automobile dont l’émergence repose sur l’instauration des mesures de distanciation sociale et des confinements successifs. Autrefois marginal, le commerce automobile en ligne a désormais la cote. De fait, selon l’enquête Nextcar 2021 menée par C-Ways, 54 % des acheteurs de véhicules neuf ont effectué une configuration de leur véhicule contre 44 % en 2019. Ils ont soit réalisé une configuration virtuelle seul sur Internet, soit en concession avec l’aide d’un vendeur. De plus, 29 % des personnes sondées admettent avoir réalisé au moins une étape de l’acte d’achat en ligne, alors qu’ils étaient seulement 19 % à le faire en 2019. Ce bouleversement du commerce automobile pourrait d’ailleurs se poursuivre d’ici à la fin de l’année, dans la mesure où 33 % des acheteurs se déclarent être prêts à acheter leur prochain véhicule intégralement en ligne contre 29 % en 2019.

Une réflexion plus rapide

Concernant le parcours d’achat justement, C-Ways souligne que celui-ci s’est accéléré, passant de six semaines en 2020 contre dix semaines il y a deux ans. En effet, les acheteurs sont déjà une idée précise du modèle et de la marque vers lesquels ils souhaitent se tourner. Ainsi, 41 % des acheteurs déclarent avoir choisi la marque de leur prochain véhicule en entamant leur parcours d’achat contre 33 % en 2019. Par ailleurs, les acheteurs ont beaucoup plus hésité entre neuf et occasion : 36 % en 2020 contre 18 % en 2019. Cette hésitation s’explique par la mise en place des primes et des bonus, mais aussi les malus et délais de livraison. Enfin, en termes de financement, le leasing sous la forme de LOA ou LLD a maintenu sa progression chez les particuliers pour atteindre 42 % des ventes de véhicules neufs en 2020 contre 39 % en 2019. Le principal frein reste l’attachement à la propriété pour 41 % d’entre eux.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos