Etude : en 2030, 21 millions de voitures électriques seront vendues dans le monde

Publié le par

Une étude réalisée par le cabinet Mazars, en partenariat avec IHS Markit, intitulée « Sustainable Mobility : Navigating the Land of Disruption » présente l’impact de l’électrification des véhicules dans différents pays dans un contexte d’émergence des nouvelles mobilités.

Etude : en 2030, 21 millions de voitures électriques seront vendues dans le monde

Un chiffre résume à lui seul l’angle très optimiste de cette étude. En 2030, 21 millions de voitures électriques seraient vendues dans le monde. Rappelons qu’aujourd’hui, 95 % des véhicules électriques sont vendus dans seulement dix pays : Chine, États-Unis, Japon, Canada, Norvège, Royaume-Uni, France, Allemagne, Pays-Bas et Suède. En France, 36 835 véhicules électriques ont été vendus en 2017, un chiffre en augmentation de 26,2% par rapport à 2016.

« Le secteur automobile met aujourd’hui davantage l’accent sur l’innovation et la sécurité logicielle que sur l’ingénierie traditionnelle ; la diversité des profils dorénavant recherchés, notamment en R&D, témoigne des nouvelles compétences vitales pour l’industrie, commente Grégory Derouet, associé secteur automobile au sein du groupe Mazars. Des recrutements massifs d’experts en data scientists, en impression 3D, justifiés par la nécessité pour l’industrie d’embrasser la disruption et de s’en servir comme d’un levier ».

La France se positionne au pied du podium européen derrière la Norvège, l’Allemagne et le Royaume-Uni. La forte implication du gouvernement en faveur de l’innovation, caractérisée notamment par la création de l’Institut PRAIRIE comme centre d’excellence consacré à l’intelligence artificielle à Paris, devrait insuffler une nouvelle dynamique sur le paysage de la mobilité durable français. Par ailleurs, l’Hexagone a considérablement développé ses infrastructures en installant, en 2017, près de 12 000 bornes de charge pour véhicules électriques. Le manque d’infrastructures restant le plus gros frein au décollage de la mobilité durable à l’échelle mondiale, la France a ainsi éliminé un facteur dissuasif majeur à la fois pour les consommateurs et les investisseurs.

L’intégralité de cette étude est disponible ici.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos