Europcar négocie un prêt de liquidités pour sauver ses activités

Publié le par

Depuis le 1er janvier 2020, la valeur en Bourse d’Europcar Mobility Group a chuté de 65 %.

Europcar négocie un prêt de liquidités pour sauver ses activités

Selon les informations publiées le 7 avril 2020 dans les colonnes du quotidien Le Monde, le loueur français de véhicules Europcar Mobility Group négocierait un prêt de liquidités de l’ordre de 223 millions d’euros auprès d’un groupement de banques. Ce sauvetage inespéré serait soutenu par le Comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI), une entité rattachée à Bercy qui œuvre pour soutenir les grandes entreprises en difficulté. Et elles pourraient être nombreuses à mesure que la crise sanitaire évolue. « Seize banques internationales seraient dans les discussions, dont les grands établissements français » complète l’AFP. Sur la totalité de la somme prêtée, 90 % seraient pris en charge par Bpifrance. Toutefois, les établissements bancaires se montraient « frileux » à prendre en charge les 10 % restants « malgré la garantie de l’État » souligne le journal.

Avec sa flotte de 334 000 véhicules (chiffre de 2019), le loueur opère au sein de 140 pays. Celui-ci comptait sur les vacances de Pâques pour faire repartir ses réservations à la hausse et ainsi combler le manque à gagner des vacances d’hiver. Mais c’était sans compter sur l’installation à long terme du Covid-19 qui paralyse le monde de semaine en semaine. Courant mars, les dirigeants d’Europcar Mobility Group avaient déjà annoncé que les objectifs financiers pour l’exercice actuel ne pourraient pas être assurés.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos