EurotaxGlass’s France devient Autovista et lance SpotVO

Publié le par

EurotaxGlass's France devient Autovista et lance SpotVO

Suite à la restructuration, en septembre dernier, de la dette d’EurotaxGlass’s qui s’est traduite par le transfert de la propriété de l’entreprise aux actuels prêteurs et managers* et l’obtention d’un excédent de trésorerie de 30 millions d’euros, la filiale française du spécialiste de l’information du marché automobile sort de sa chrysalide sous une nouvelle peau : Autovista ! « Vous aimiez EurotaxGlass’s France ? Vous allez adorer Autovista », affirme, enthousiaste, Dominique Allain, directeur général de la structure hexagonale, qui espère que cette dénomination plus parlante apparaisse plus proche et locale aux professionnels du VO.

Nouveau nom pour de nouveaux produits

À nouvelle marque, nouveau programme de valorisation des VO ! Baptisé VNG (Valuation Next Generation), ce nouveau modèle statistique mouline 15 paramètres pour définir la seule valeur de marché d’un VO et confronte surtout les valeurs de transactions réelles aux valeurs de publication en partant du marché. « 92 % des transactions sont initiées sur Internet », rappelle D. Allain.

Fort de ces 800 000 données analysées en permanence et la récupération et indexation des petites annonces des sites majeurs du marché, Autovista lance trois nouveaux produits : SpotVO, Radar et Pilote. Ils ont pour but de permettre aux distributeurs de fixer rapidement un juste prix de vente localement adapté à leurs véhicules. Une tâche devenue ardue à l’aune des 95 000 modèles du marché.

- Accessible gratuitement en ligne, SpotVO permet au professionnel d’obtenir le prix de publication précis de son VO dans sa zone géographique.
- Radar (commercialisé 49 euros HT/mois en offre de lancement à raison d’une licence par site) lui donne accès à l’offre complète pour un VO sur le Web à un instant donné. Le professionnel peut ainsi positionner son offre par rapport à la concurrence.
- Pilote (offert pour toute souscription de Radar) permet à l’utilisateur de suivre chaque jour de façon dynamique le prix de ses VO en comparant son stock au marché : top 5 de ses voitures les plus sous-estimées et à l’inverse les plus surestimées, le nombre de jours de publication de chaque VO, la date du dernier changement tarifaire, etc.

« Si les distributeurs ne réalisent que 35 % des ventes nationales de VO, c’est d’abord à cause d’un problème de prix ! L’écart moyen du prix de publication des professionnels par rapport au marché est excédentaire de 496 euros ! Or, le prix est local avec 3 000 euros d’écart sur 10 km de rayon. Le groupe sur lequel nous avons testé l’utilisation de ces trois produits a vu ses valeurs de vente augmenter de 4 points. La solution pour gagner de l’argent avec l’occasion, c’est d’accroître la rotation des véhicules. Vendre vite au juste prix », détaille D. Allain.

* Martin Stewart (PDG), Trevor Jenkins (directeur financier), Andrew Carney (directeur des opérations), Paul Dunkley (président).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos