Feu Vert déploie ses ateliers mobiles

Publié le par

Après une phase d’expérimentation menée dans cinq centres, Feu Vert lance le déploiement de ses ateliers mobiles sur le territoire. Un service facturé 29,90 euros, destiné aux clients particuliers et professionnels.

© Feu Vert
© Feu Vert

Feu Vert passe de l’expérimentation au déploiement de son service d’atelier mobile. Un concept qui n’est pas nouveau mais qui trouve un nouvel élan en cette période de crise sanitaire et de déploiement des services. L’enseigne testait déjà la pertinence et le fonctionnement de ce concept dans les centres d’Aix-en-Provence, Bègles, Bordeaux, Givors et Montesson. Le test a sans doute porté ses fruits puisque Feu Vert annonce aujourd’hui le déploiement de l’activité Atelier Mobile au niveau national. Ces véhicules ateliers se déplacent dans un rayon de 30 kilomètres autour de leur centre de rattachement. Ils interviennent aussi bien pour des clients particuliers que professionnels. L’intervention est facturée au tarif unique de 29,90 euros, auquel s’ajoute le prix de la prestation effectuée par le technicien.

Opérations classiques

À l’image de nombreux ateliers mobiles déployés par des enseignes concurrentes, des réseaux de pneumaticiens et des concessionnaires, les prestations concernent l’entretien courant. Ainsi, changement de pneumatiques, de disques, de plaquettes et de batterie figurent parmi les opérations proposées. L’enseigne propose également la révision, le diagnostic et la recherche de pannes. Des prestations qui trouvent leurs limites dans le matériel nécessaire à leur exécution. Dans le contexte global de crise sanitaire, Feu Vert propose également AutoPure, qui consiste à traiter l’habitacle du véhicule à l’ozone actif. Pour faire appel à un atelier mobile, le client peut se rendre sur le site internet de l’enseigne, mais aussi s’adresser directement au centre de rattachement. Il règle ensuite le montant sur le portail internet. Si le technicien constate un problème imprévu ou une opération supplémentaire à effectuer, il peut mettre à jour le devis et le proposer au client par e-mail pendant son intervention. Il procède alors au travail supplémentaire après le règlement de ce dernier. Le déploiement de l’atelier mobile confirme donc la tendance du paiement à l’avance, accélérée par la digitalisation de l’entretien automobile. Un avantage pour les professionnels mais une grande responsabilité en matière de qualité de la prestation.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos