Feu vert aux véhicules autonomes sur les routes françaises

Publié le par

Dans le cadre de l’application de la loi de transition énergétique, le Conseil des ministres a validé le projet d’ordonnance destiné à faciliter les expérimentations des véhicules autonomes sur les routes françaises.

Feu vert aux véhicules autonomes sur les routes françaises

C’est en évoquant les bénéfices de ces véhicules autonomes en termes de régulation et de sécurisation du trafic mais aussi d’optimisation des temps de parcours et de consommation de carburant qu’Emmanuel Macron et Ségolène Royal, respectivement ministre de l’économie et de l’écologie, ont défendu devant le Conseil des ministres l’article 37 de la loi de transition énergétique.
Ce dernier habilite le gouvernement à prendre des mesures permettant, à titre expérimental, la circulation sur la voie publiques de véhicules partiellement ou totalement autonomes « dans des conditions assurant la sécurité de tous les usagers ». Sont concernés par cet article, les véhicules particuliers, de véhicules de transport de marchandises ou encore de véhicules de transport de personnes.

Faire de la France une terre d’expérimentation

Il s’agit d’une avancée importante pour les acteurs de l’industrie automobile française, alors que les expérimentations de véhicules à conduite autonome et semi-autonome se multiplient au niveau international et national. Dans son compte rendu, le Conseil des ministres évoque ainsi l’objectif de faire de l’industrie française de l’automobile et du transport routier « une des pionnières dans la conception du véhicule autonome pour tous. Elle [cette ordonnance] permet à la France d’être reconnue comme une terre d’expérimentation du véhicule autonome, un centre d’excellence de l’intelligence embarquée et un leader en sécurité des systèmes complexes, afin de préparer les nouvelles mobilités de demain. »

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos