Février confirme le ralentissement du marché européen du VN

Publié le par

Après une croissance spectaculaire en 2016, le marché européen du véhicule neuf ralentit la cadence en 2017, comme l’attestent les chiffres du mois de février fournis par Jato.

Février confirme le ralentissement du marché européen du VN

En février, ce sont 1,1 million de véhicules neufs qui ont été immatriculés au sein de l’Union européenne. Grâce à une croissance de 1,2 % par rapport à la même période en 2016, il s’agit du deuxième mois de février le plus important depuis 2008. De bonnes performances qui doivent cependant être nuancées : en février 2016, l’augmentation des commercialisations de véhicules neufs en Europe s’était établie à plus de 14 %. Cette hausse modérée en février 2017 est bien le signe d’un ralentissement du marché. L’analyse des ventes sur les cinq marchés les plus importants (Allemagne, France, Italie, Espagne, Royaume-Uni) attestent d’ailleurs de ce ralentissement : seul les pays du Sud, l’Italie et l’Espagne, ont su s’inscrire dans une dynamique avec des ventes respectivement en hausse de 6,2 % (173 000) et 0,4 % (98 500 unités), tandis que la France et l’Allemagne se sont montrés particulièrement à la peine avec des volumes respectifs en baisse de 3,5 % (167 000) et 2,6 % (250 000 unités).

Un ralentissement prévu sur les prochains mois

Tandis qu’en France, la hausse des immatriculations de SUV n’a pas réussi à compenser les ventes en perte de vitesse des monospaces et compactes, l’Allemagne a souffert d’un désamour prononcé de ses automobilistes pour les modèles diesel : 43,4 % des véhicules neufs vendus en Allemagne en février carburaient au diesel, une proportion qui n’avait été jamais aussi faible depuis février 2010. « Malgré les contre-performances rencontrés par certains marchés européens, la tendance reste positive, souligne Jato. Ce ralentissement était attendu, au regard des performances exceptionnelles des derniers mois dues au rattrapage des ventes après la récession en Europe. Nous prévoyons maintenant un ralentissement de la croissance et une stabilisation du marché au cours des prochains mois. » Les chiffres des ventes sur l’ensemble de l’année 2017 semblent le confirmer : 2 296 768 véhicules neufs ont été vendus, soit une augmentation de 5,2 %. Sur le périmètre des big5, la progression atteint 3,7 % pour près de 1,6 million de modèles vendus.

Le groupe VW perd des parts de marché mais reste leader

Sur l’Europe des 27, la marque Volkswagen reste largement leader malgré un volume de ventes en chute de 8,3 % en février, soit 114 000 unités qui ont trouvé preneur. Le groupe du même nom, soutenu par les bonnes performances d’Audi (+ 0,4 %, 58 000 unités) mais surtout de Seat (+ 13,7 %, 29 000 exemplaires), s’est octroyé une part de marché (en baisse de 0,87 point) de 23,19 % en février. Deuxième groupe le plus significatif en Europe, PSA. En incluant Opel et Vauxhall, la part de marché du groupe français s’est établie à 16,51 %, en retrait de 0,78 %. Les marques du groupe ont quasiment toutes enregistré un recul de leurs ventes, à commencer par Peugeot (- 4,9 % avec près de 68 000 ventes) et Opel (- 1,9 %, 67 000 unités), tandis que DS a continué sa chute avec 3 330 commercialisations, soit un fort recul de 37,1 %. Renault-Nissan, incluant Mitsubishi, s’est imposé en février comme le troisième groupe le plus important en termes de part de marché avec 14,81 %, soit une hausse de 0,36 point. La marque au losange a bénéficié d’une progression de 3,3 % de ses immatriculations à presque 80 000 unités en février, tandis que Nissan a vu ses ventes croître de 2,1 % (41 195 exemplaires). Mitsubishi a accusé de son côté un recul de 11,7 % à 8 220 unités.

Le top 10 des modèles les plus vendus en Europe en février

  • 1. VW Golf : 31 910 unités, - 12 %.
  • 2. Renault Clio : 24 415 unités, + 11,7 %.
  • 3. VW Polo : 19 678 unités, - 13,4 %.
  • 4. Ford Fiesta : 19 462 unités, - 5 %.
  • 5. Fiat Panda : 19 153 unités, -5 %.
  • 6. Nissan Qashqai : 19 057 unités, + 11,6 %.
  • 7. Opel Corsa 18 691 unités, - 3,5 %.
  • 8. Peugeot 208 : 18 486 unités, - 10,4 %.
  • 9. Opel Astra : 17 954 unités, + 7,2 %.
  • 10. Skoda Octavia : 17 796 unités, - 1,6 %.
En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos