Ford veut devenir 100 % électrique en Europe dès 2030

Publié le par

Ford précise sa stratégie d’électrification en affichant un calendrier très ambitieux, notamment en Europe, via un investissement de quelque 830 millions sur le site de Cologne. Le groupe dément ainsi toutes les rumeurs de retrait du marché européen.

La fée électricité s'invite chez Ford Cologne. © DR / Ford
La fée électricité s'invite chez Ford Cologne. © DR / Ford

Ford a publié une perte nette de 1,3 milliard de dollars sur l’exercice 2020, mais la zone Europe a enregistré un frémissement positif, avec les premiers profits depuis longtemps, réalisés au dernier trimestre 2020.

Jim Farley, qui dirige le groupe depuis quelques mois et le départ de Jim Hackett, a annoncé à cette occasion sa volonté d’accélérer sur le front de l’électrification, débloquant des lignes d’investissement de 22 milliards de dollars d’ici à 2025.

Par rapport aux réglementations de la Commission européenne et aux décisions de plusieurs villes dans la région, cet effort prendra un relief particulier en Europe, Ford annonçant même sa volonté de parvenir à 100 % de ventes électriques dès 2030 pour les VP et à 65 % pour les VU.
Une étape intermédiaire est fixée à mi-2026 : le groupe veut que l’intégralité de sa gamme de véhicules particuliers en Europe soit disponible en version 100 % électrique ou hybride rechargeable à cette date. De même, toute la gamme de véhicules utilitaires de Ford sera disponible en version électrique ou hybride rechargeable d’ici à 2024.

Le poids des VUL sur le segment des flottes


D’une manière générale, l’activité VUL est centrale dans les plans de Ford en Europe. « En 2020, Ford a atteint pour la sixième année consécutive le rang de première marque de véhicules utilitaires en Europe. L’alliance stratégique de Ford avec Volkswagen et sa coentreprise Ford Otosan assurent par ailleurs un développement et un approvisionnement rentables de sa gamme », souligne un porte-parole du groupe par voie de communiqué. Et de poursuivre : « La croissance du secteur des véhicules utilitaires sera stimulée par un écosystème construit autour de services connectés développés en collaboration avec les utilisateurs et conçus pour améliorer l’expérience du client et aider leurs entreprises à prospérer. Il s’agit, par exemple, de services connectés tels que FordPass Pro pour les flottes de cinq véhicules maximum, et du lancement de Ford Fleet Management, créé par Ford et ALD Automotive l’année dernière pour optimiser la productivité des gestionnaires de de parcs qui recherchent des services sur mesure pour maintenir leurs flottes sur la route ».

Grand programme de modernisation pour le siège et l’usine de Cologne

Pour accompagner cette électrification, outre les programmes de nouveaux produits, le site historique de Cologne va être adapté et modernisé. Une enveloppe de 830 millions d’euros lui a été allouée pour réaliser cette mutation électrique à la vitesse grand V. Un premier véhicule particulier 100 % électrique, conçu spécifiquement en Europe, sera produit dans cette usine à partir de 2023, et un deuxième modèle est à l’étude. « L’annonce faite aujourd’hui de la transformation de notre usine de Cologne, qui abrite nos activités en Allemagne depuis 90 ans, est l’une des plus importantes que Ford ait faites depuis plus d’une génération. Elle souligne notre engagement pérenne en Europe où les véhicules électriques sont au cœur de notre stratégie de croissance », déclare Stuart Rowley, président de Ford Europe, afin de rassurer les salariés et de faire taire les rumeurs d’un départ de Ford du Vieux Continent.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos