Forte hausse du marché français du VN en octobre

Publié le par

Selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché français du véhicule particulier neuf a connu une forte hausse en octobre, dont ont profité à la fois les groupes français et étrangers.

Forte hausse du marché français du VN en octobre

La hausse des ventes de véhicules particuliers neufs continue en France : après une augmentation de 5,9 % à nombre de jours ouvrés comparable, le CCFA a relevé une nouvelle augmentation significative en octobre. Par rapport à la même période de l’année précédente, les commercialisations se sont ainsi accrues de 8,6 % toujours à nombre de jours ouvrés comparable et de 13,7 % en données brutes. 176 496 véhicules neufs ont été ainsi immatriculés. Quasiment tous les groupes ont profité de cette croissance, y compris les deux français qui ont pu enregistrer des croissances à deux chiffres.

Les groupes français en forte progression

Comme le mois passé, PSA a profité de l’ajout des ventes de VP neuf d’Opel, avec, à la clé, 6 103 unités supplémentaires. Ces ventes additionnelles et le fort dynamisme de la marque au Lion, boostée par ses 3008 et 5008 (56 463, soit + 24,1 % ) ont permis de rattraper les résultats mitigés de DS (1 715 soit -3,3 %) mais aussi de Citroën qui marque le pas (16 374 soit -1,6 %), et ce malgré le succès de sa C3.

Le groupe Renault n’a pas été en reste en octobre avec une forte progression de 16,2 % soit 41 136 unités. Les deux marques ont contribué à ces bonnes performances avec des ventes de VP neufs en hausse de 17,4 % pour la marque au losange soit 32 648 grâce à ses Clio, Mégane, Scénic mais aussi par l’engouement suscité par le Koleos, source de plus de 4000 ventes additionnelles depuis le début de l’année. Dacia a pour sa part enregistré un volume en augmentation de 11,6 % à 8 487 exemplaires. Tous les modèles de la gamme, sauf la Logan, ont vu leurs ventes progresser.

Le groupe Volkswagen se ressaisit

Le mois d’octobre a également été prolifique pour les groupes étrangers dont la part de marché s’est établie à 44,69 % avec 78 884 unités, un volume en hausse de 6,5 %. Tous, excepté Volvo, dont les commercialisations ont à peine atteint 1 500 unités (-3,5 %). Le premier groupes étrangers présent dans l’Hexagone, Volkswagen, a bénéficié de la plus faible croissance parmi les groupes étrangers mais a tout de même vu ses ventes s’accroître de 7 % à 22 913 unités pour une pénétration de près de 13 %.

Deux de ses marques, un peu chahuté ces derniers mois, ont repris des couleurs en octobre. Volkswagen, notamment grâce à ton Tiguan, a profité d’une hausse de ses ventes de 3,6 % à 12 094 unités, tandis qu’Audi, grâce à son Q7 (près de 8 000 ventes additionnelles à ce jour) et son A5, a enregistré une croissance de 7,5 % à près de 6 000 ventes. Comme depuis quelques mois, Seat et Skoda, respectivement grâce à leur Ateca et Kodiaq, ont vu leurs ventes croître significativement (11,6 et 25,2 %).

Les asiatiques en forme

Autres performances notables : celles des groupes asiatiques. Tandis que le groupe Nissan a vu ses commercialisations croître de 24,3 % à 5 301, dynamisé par sa Micra et son Qashqai, Toyota, grâce aux belles performances de la marque du même nom et de Lexus a bénéficié d’une hausse de 22 % à 8 371 unités. Hyundai, avec ses 6 326 VP neufs vendus (+20,7 %), a pu compter sur ses deux marques. Kia a progressé de 18 % à 3 362 unités, tandis que les ventes Hyundai se sont accrues de 23,8 % à près de 3 000 unités.

Au global, grâce à ce bon mois d’octobre, les ventes de véhicules particuliers neufs ont progressé de 5,3 % en France par rapport à la même période de l’an passé, à nombre de jours ouvrés comparable. 1 737 375 unités ont été ainsi immatriculées.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos