Francesco Faà di Bruno (Ebay France) : « La présence d’une offre de pièces d’origine constructeur fait partie de nos objectifs »

Publié le par

Francesco Faà di Bruno dirige le département réservé aux pièces de rechange et aux accessoires au sein d’Ebay France. Passé chez des acteurs de l’automobile comme le groupe FCA et Oscaro, le responsable possède une vision globale du commerce automobile et notamment de l’après-vente. Il fait un point sur le poids de la pièce et de l’accessoire au sein de la filiale française du groupe américain et parle du concept de marketplace, tout en précisant les ambitions d’Ebay France pour les mois à venir.

Crédit photo : Ebay
Crédit photo : Ebay

Auto Infos : Que représentent les pièces de rechange et accessoires au sein d’Ebay France ?

Francesco Faà di Bruno : Les pièces pour auto et moto représentent la catégorie la plus vendue sur Ebay France. Elle a bénéficié d’une croissance à deux chiffres en cinq ans. Il se vend en moyenne une pièce toutes les dix secondes !

A. I. : Qui sont les vendeurs présents sur Ebay France ?

F. F. di B. : Le modèle d’Ebay dans son ensemble a beaucoup évolué depuis son arrivée en France au début des années 2000. Aujourd’hui, le modèle B to C est prédominant. Nous avons à peu près 70 % de professionnels pour 30 % de particuliers et 81 % des articles vendus sont neufs. Près de 88 % sont proposés à un prix fixe. Enfin, neuf vendeurs sur dix présents sur notre marketplace vendent à l’étranger. Le profil des vendeurs présents sur Ebay va du constructeur à l’atelier. Nous avons par exemple Audi qui est présent sur Ebay Allemagne et Ford sur Ebay Royaume-Uni. Nous n’avons pas encore de constructeurs sur Ebay France mais c’est notre ambition.

A. I. : Quels constructeurs pourraient être intéressés ?

F. F. di B. : Les constructeurs français ont leurs propres solutions de vente sur internet mais certaines marques étrangères voient la France comme un pays de conquête et pourraient être intéressées. La présence d’une offre de pièces d’origine constructeur fait partie de nos objectifs.

A. I. : Que vendent les constructeurs présents sur Ebay ?

F. F. di B. : Les constructeurs ont une vraie stratégie de contrôle de la distribution de leurs pièces de rechange. En Allemagne, Audi vend ses pièces elle-même au prix qu’elle souhaite. Cette présence sur Ebay lui permet de conserver sa stratégie prix et sa stratégie de marque, avec un investissement réduit et une mise en place rapide.

A. I. : Quels sont les autres vendeurs présents sur votre plateforme ?

F. F. di B. : Nous avons des équipementiers, des plateformes nationales physiques et digitales, des grossistes régionaux et des ateliers. Les équipementiers présents positionnent leur offre en fonction de leur stratégie. De manière plus globale, tous les distributeurs regardent les marketplaces d’un œil plus favorable aujourd’hui. Nous sommes différents des Pure Players, qui achètent les pièces. Ce n’est pas notre cas.

A. I. : Quel est votre mode de rémunération ?

F. F. di B. : Nous retenons une commission sur les ventes, qui est la plus basse du marché. Elle s’élève à 7 % sur la pièce de rechange et à 3 % sur le pneumatique. De plus, nous aidons nos vendeurs en assumant un fort soutien en matière de trafic et de marketing. Nous communiquons beaucoup auprès du grand public. Nous avons 5 millions d’acheteurs actifs.

A. I. : Qui sont ces acheteurs ?

F. F. di B. : Pour nous, ce sont tous des particuliers, puisque nous n’avons pas de comptes acheteurs professionnels. Cependant, nous estimons que 15 à 20 des acheteurs seraient des professionnels.

A. I. : Quelles sont les meilleures ventes sur Ebay ?

F. F. di B. : Près de 70 % des ventes concernent les pièces de rechange et 15 % sont des accessoires. Le reste s’articule autour des huiles, des pneus et des pièces pour voitures de collection. Le Top 3 de nos ventes est constitué des optiques, des injecteurs et des turbos.

A. I. : Ce sont plutôt des pièces techniques donc…

F. F. di B. : En effet. C’est le résultat des efforts que nous avons faits sur notre catalogue. Nous avons aujourd’hui un taux de retour de 3 %. L’acquéreur peut trouver les pièces pour son véhicule grâce à l’immatriculation de sa voiture. Pourtant, il ne suffit plus aujourd’hui de vendre des pièces. Il faut accompagner l’acheteur jusqu’à la pose. Nous voulons nous positionner comme un modèle phygital en France. Nous avons commencé par le pneu, en nouant un partenariat avec le réseau Feu Vert en mai 2020. Nous voulons ajouter ce service sur la pièce de rechange, avec une ou plusieurs enseignes partenaires. Nous voulons proposer l’offre la plus large du marché en proposant à l’acheteur le produit et le service.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos