Franck Ropert, Welcomcar : « Le Seat City Store permet de proposer de nouveaux services de mobilité »

Publié le par

Entretien avec le dirigeant du groupe Welcomcar à l’occasion de l’ouverture du Seat City Store d’Orléans, le premier magasin de centre-ville en Europe pour la marque espagnole.

Franck Ropert, Welcomcar : « Le Seat City Store permet de proposer de nouveaux services de mobilité »

Auto Infos : Comment est née l’idée d’implanter ce Seat City Store à Orléans ?

Franck Ropert : J’ai proposé l’idée d’un magasin de centre-ville à Seat, nous avons ensuite travaillé ensemble sur ce concept. Nos échanges ont été très ouverts. Pour la marque, ce City Store est un laboratoire qui pourrait lui permettre d’étendre le concept ensuite en Europe. À terme, nous visons un volume de 40 voitures par an. À travers le parcours client, le passage sur le City Store nous permettra de transférer le contact de l’ambassadeur présent sur place au vendeur de ma concession. Je dispose d’une concession Seat dans l’agglomération d’Orléans où nous réalisons un volume de 350 voitures par an.

A. I. : Comment fonctionne ce Store au quotidien ?
F. R. :
Le magasin est ouvert six jours sur sept de 10 heures à 19 h 30 comme les autres magasins du centre-ville, avec une pause entre 12 heures et 14 heures. Le Store tourne avec un seul ambassadeur présent pour conseiller les clients qui viendront nous voir.

A. I. : Quels sont vos objectifs avec ce nouvel espace d’exposition ?

F. R. : J’ai deux objectifs avec cette ouverture : avoir un lieu de représentation supplémentaire à Orléans et donner de la visibilité à Seat en plein centre-ville. En province, les personnes se déplacent encore dans les centres, notamment le week-end. C’est également un endroit un peu stratégique. En effet, la place du Martroi est un peu la place de la Concorde pour Orléans.

A. I. : Avez-vous des objectifs en termes d’apport de nouveaux services de mobilité ?

F. R. : Mon souhait est d’amener des services que je ne propose pas en concession comme la location de trottinettes, de voitures sur une journée ou demi-journée ou encore la réception de colis à travers notre partenariat avec Amazon. C’est un trafic supplémentaire en dehors de la concession. Nous avons également créé un espace de co-working pour ceux qui souhaitent s’installer entre deux rendez-vous. Nous proposons également un service de prise en charge de la voiture. Je dispose par ailleurs de trois places de parking chez Vinci identifiées Seat à cinquante mètres de la boutique.

A. I. : Pensez-vous élargir ce concept dans votre groupe ?
F. R. :
Nous ne cherchons pas à installer un concept de magasin éphémère comme d’autres le font. Si ce premier test est concluant, nous pourrions ouvrir un autre City Store dédié à une marque en particulier.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos