GCA poursuit sa croissance et vise l’Europe avec Toyota

Publié le par

Le groupe GCA de David Gaist élargit son réseau dans les marques Toyota, BMW et Mini et poursuit son développement pour atteindre une taille critique qui pourrait passer par l’Europe.

Crédit photo : Groupe GCA
Crédit photo : Groupe GCA

Le groupe de David Gaist poursuit son développement malgré la crise sanitaire. Plusieurs rachats ont été officialisés le 1er juillet. Le groupe GCA s’est renforcé chez son partenaire Toyota avec la reprise auprès du groupe Maréchal de trois concessions implantées en Île-de-France, à Eaubonne, Eragny et L’Isle-Adam. Loin de se cantonner à la marque japonaise, le distributeur s’est aussi renforcé chez BMW-Mini, avec le rachat de cinq points de vente au groupe Philippe Emond. Cette acquisition permet à GCA de s’étendre vers l’est de la France, avec des établissements à Reims, Châlons-en-Champagne (Marne), Charleville-Mézières (Ardennes), Soissons et Saint-Quentin (Picardie). Ces nouvelles acquisitions portent à 9 le nombre de concessions BMW du groupe, qui entre ainsi dans les dix premiers distributeurs du constructeur allemand en France. « Nous souhaitons continuer à nous développer avec Toyota, tout en s’appuyant sur BMW, Kia et Hyundai » explique David Gaist, fondateur et Pdg du groupe GCA. "L’enjeu est de s’appuyer sur des constructeurs qui soient pérennes dans le temps, avec un horizon établi et des réseaux gérés de manière responsable. Nous retrouvons ces caractéristiques auprès de Toyota, BMW et des marques coréennes Kia et Hyundai que nous distribuons » poursuit-il. L’entreprise vient d’ailleurs de reprendre un autre site Kia au Mans, dans le cadre de ses récentes acquisitions. Le discours du dirigeant donne donc la priorité à ces trois constructeurs au sein d’un portefeuille qui compte également plusieurs marques du groupe FCA ainsi que deux points de vente Mitsubishi et un établissement Suzuki.

Avenir européen

Cette volonté de développement se base sur le constat fait par David Gaist en matière de dimension d’entreprise. Pour le chef d’entreprise, la pérennité des groupes de distribution passe par l’atteinte d’une taille critique. Une stratégie qui passe notamment par des acquisitions. « Le Covid-19 n’a pas remis en cause notre stratégie de croissance externe qui avait été engagée avant le confinement » souligne-t-il. La prochaine étape pourrait prendre la forme d’une incursion au-delà des frontières françaises avec la marque Toyota. Si le distributeur n’en dit pas davantage, le seul fait d’évoquer ce projet laisse entendre que le dossier est lancé, sans doute avec la bénédiction du constructeur japonais. Cependant, David Gaist n’oublie pas les fondamentaux pour accompagner la croissance de son groupe. Des bases qui passent par de bonnes performances commerciales. Ainsi, l’année 2019 a vu la firme commercialiser 20 617 VN, soit une hausse de 14,17 % par rapport à 2018. Depuis la fin du confinement, la pertinence des produits proposés par les marques de prédilection du groupe et les aides de l’Etat ont permis « de créer du trafic et de faire revenir les clients dans nos affaires » remarque-t-il. Une reprise qui a permis de compenser une partie du chiffre d’affaires perdu pendant la fermeture des concessions.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos