Gardons de bons rapports !

Publié le par

Gardons de bons rapports !

De plus en plus de voitures sont équipées de boîtes automatiques. En 2017, le marché a fait un bond de 25 % en termes de ventes. Un quart des véhicules neufs possède donc désormais une transmission automatisée.

Différents paramètres sont à l’origine de cet engouement : le perfectionnement des transmissions automatisées, la recherche de la part des utilisateurs d’un confort de conduite mais aussi de l’économie d’énergie qu’elle représente.

À cela s’ajoute la possibilité désormais de passer un permis de conduire boîtes automatiques qui ne requière que 13 heures de conduite contre les 20 nécessaires pour une boîte manuelle.

Ce changement de typologie des véhicules impacte les ateliers. Les contrôles, les méthodes, les outils changent. Les mécaniciens doivent :

- distinguer les différents types de transmissions automatisées (classique, à variation continue, automatisée, robotisée à simple ou double embrayage) ;
- comprendre les subtilités et effectuer une intervention ;
- et surtout conseiller le client.

Pour connaître les règles à respecter lors des opérations de maintenance, pouvoir répondre aux questions des clients et gagner en crédibilité, il est nécessaire de se former. Le GNFA propose un stage de deux jours pour les opérateurs et techniciens multimarques permettant :

- d’identifier les principes de fonctionnement des transmissions automatisées ;
- de réaliser les opérations de maintenance et d’entretien sur ces technologies ;
- de respecter les recommandations des constructeurs et équipementiers.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos