Gilles Mabire est nommé CTO des technologies automobile de Continental

Publié le par

Gilles Mabire prendra en charge les activités liées à l’automobile au sein de Continental à partir du 1er janvier 2022. Il succèdera à Dirk Abendroth, qui quitte l’équipementier à la fin du mois de juin. La transition sera assurée par Michael Hülsewies, responsable Architecture et logiciels.

© Continental
© Continental

Le français Gilles Mabire deviendra CTO des activités liées à l’automobile au sein de Continental à partir du 1er janvier 2022. Il succèdera à ce poste à Dirk Abendroth, qui quitte l’entreprise à sa demande dès la fin du mois de juin. Pour assurer la transition, la direction technique sera confiée temporairement à Michael Hülsewies, actuellement responsable de l’activité Architecture et logiciels de l’équipementier. Âgé de 49 ans, Gilles Mabire est diplômé d’électronique et de mécatronique. Il a débuté sa carrière chez Bosch en tant qu’ingénieur projet en lien avec Renault. Il est ensuite passé chez Siemens VDO Automotive, devenu Continental Automotive après son rachat par l’équipementier. Il s’est consacré à plusieurs clients dont Renault-Nissan, Ford-Volvo et PSA dans le cadre de plusieurs fonctions en lien avec les chaînes de traction, l’infotainment et la connectivité. Entre 2017 et 2018, il a pris la direction de Continental Automotive pour la France, avant de devenir responsable de l’activité Véhicules commerciaux et services au niveau international.

Travail à finir

L’ingénieur français restera à la tête de la business unit des véhicules commerciaux pour mener à terme des projets structurels importants au cours des prochains mois. C’est la raison pour laquelle l’intérim sera assuré par Michael Hülsewies jusqu’à la fin de l’année. Dans ses nouvelles fonctions, Gilles Mabire sera directement rattaché à Nikolai Setzer, directeur général de Continental. « Gilles Mabire est idéalement taillé pour cette fonction, il détient une grande expérience en matière d’approche client, en plus de son expertise technique, notamment dans les domaines de l’architecture électronique des véhicules et des logiciels », explique Nikolai Setzer. Le directeur technique aura sous sa responsabilité une organisation forte de 17 000 ingénieurs dans le monde, exerçant dans plusieurs domaines dont l’informatique et les logiciels destinés aux véhicules de demain.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos