Gillet Maillet, Facebook France : "Nous sommes dans l’une des fonctions première de l’Automobile : faire rêver et inspirer"

Publié le par

Gillet Maillet, Facebook France :

A l’occasion de la sortie du configurateur Citroën pour le C5 Aircross en réalité augmentée, le directeur du pôle automobile, commerce et mobilité de Facebook France revient sur les possibilités qu’offrent désormais ces nouvelles technologies au niveau du parcours digital du client automobile.

Auto Infos : Quel est l’objectif de ce nouveau configurateur ?

Gilles Maillet : Le configurateur est un élément clé dans le parcours client pour affiner son choix avant de se rendre en concession : le parcours client avant la visite s’est digitalisé. La configuration s’est beaucoup sophistiquée, d’abord sur les sites des constructeurs, en s’adaptant au Mobile, en point de vente avec la "Réalité Virtuelle", et à travers cette expérience développée par Citroën, elle prend une nouvelle forme inédite, fluide et immersive en Réalité Augmentée, depuis Messenger. Elle s’insère totalement au parcours client en étant ludique et totalement Mobile. C’est un niveau d’expérience encore jamais atteint. L’autre force de cette innovation est de s’appuyer sur Messenger qui est au coeur des usages avec 27 millions d’utilisateurs en France, qui plébiscitent cet outil pour sa simplicité d’utilisation, et la richesse de communication offerte pour discuter avec ses proches ou les entreprises. Nous sommes passés de 2 milliards de messages instantanés envoyés entre particuliers et entreprises l’année dernière à 10 milliards aujourd’hui. Messenger permet aux entreprises comme Citroën de se connecter avec leurs clients sur une plateforme où ils passent naturellement du temps.

A.I. : Quel est le temps de développement d’un tel outil ?

G.M. : Dans l’idéal, une telle innovation se fait sur un timing de 3 mois environ incluant le brief, le développement et les tests, ce qui est finalement rapide au vu du résultat.

A.I. : Ces nouvelles technologies ouvrent-elles la voie à d’autres possibilités de digitalisation de la distribution ?

G.M. : Le parcours client s’est digitalisé, la concession s’est adaptée et se transforme. Si on reste sur un exemple du groupe PSA, on voit qu’avec des points de vente 2.0 qui mixent espace digitaux et immersifs avec espace d’exposition, la distribution s’adapte à cette notion de "Phygitale" ou parcours Physique et Digital s’entremêlent, avec le client au centre. Une expérience qui n’a plus de rupture, puisque la configuration démarrée en digitale se retrouve en concession, et peut même se poursuivre de manière encore plus immersive à travers des casques de Réalité Virtuelle.

A.I. : La réalité augmentée est-elle un tremplin pour inciter le client à faire un essai du véhicule ?

G.M. : Ce qui renforce le lien entre le client et le produit est un levier très important de "Drive to Store". Cette expérience donne vraiment envie d’essayer le nouveau C-5 Aircross car elle est fluide, et permet de découvrir le véhicule à l’extérieur et intérieur de manière très réaliste. Nous sommes dans l’une des fonctions première de l’Automobile : faire rêver et inspirer. Le "chatbot" (ou assistant virtuel) permet même de réserver directement son essai à la fin de l’expérience, et peut fournir des informations techniques.

A.I. : Peut-on imaginer dans un avenir une généralisation de ce type de configurateur en ligne ?

G.M. : Effectivement, on peut imaginer que les interactions clients vont se renforcer et s’enrichir sur les messageries, que la Réalité Augmentée va se développer car les clients sont en attente de ce type d’expérience. On peut également imaginer toute une nouvelle palette de service dans l’Automobile qui devient elle-même un objet connecté…

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos