Grenelle de l’Environnement : le CNPA préconise l’éco-entretien des véhicules

Publié le par

Le CNPA s’est engagé dés l’origine des travaux du Grenelle de l’Environnement en formulant de nombreuses propositions afin de ne pas pénaliser les PME de l’automobile et les consommateurs.

Le CNPA demande aujourd’hui aux Pouvoirs Publics la mise en place d’une politique d’incitation à l’éco-entretien des véhicules qui viendrait compléter les mesures formulées en faveur de la conception des véhicules propres.

Le CNPA estime qu’une réduction maximale des émissions de CO2 du parc des véhicules particuliers implique certes des innovations technologiques mais également des mesures incitatives en faveur de l’entretien du parc roulant.

Des opérations comme la maintenance du système de climatisation, la mise à jour du calculateur électronique des émissions polluantes (On Board Diagnostic) ou le gonflage des pneumatiques permettent de maintenir un véhicule à un niveau de performance identique à celui de sa mise sur le marché.

Le CNPA a donc proposé un amendement au projet de loi de programme relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement destiné à favoriser l’éco-entretien des véhicules.

Le CNPA rappelle à cette occasion qu’il est favorable à la mise en œuvre d’une TVA réduite sur la main d’œuvre des services de réparation liés à la sécurité et à l’environnement, pour tenir compte du contexte économique actuel dans lequel se trouvent les entreprises et des contraintes budgétaires des ménages.

Communiqué de presse diffusé sur www.cnpa.fr

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos