Une nouvelle concession à la hauteur des ambitions du groupe Havard

Publié le par

Et de 20 ! Le groupe Havard a inauguré hier, à Chanteloup-en-Brie (77), sa toute nouvelle concession Val d’Europe regroupant Renault, Dacia et Nissan.

Une nouvelle concession à la hauteur des ambitions du groupe Havard

Un emplacement stratégique, comme l’a souligné Max Havard, président du groupe : « Cette zone, qui accueille chaque année 10 000 habitants supplémentaires, représente un très fort potentiel de vente. Nous souhaitions donc être au plus proche de nos potentiels clients. »
C’est désormais chose faite avec cette concession ouverte 7j/7 et composée de trois bâtiments propres à chacune des trois marques, à l’image du site Brie des Nations situé à Noisiel (77). La part belle est faite à Renault, marque à laquelle le groupe est historiquement attaché avec désormais dix sites consacrés.

Le constructeur est installé dans le bâtiment central : ses deux étages de 6 300 m2 intègrent notamment 2 000 m2 consacrés aux véhicules neufs ainsi qu’un salon permanent de 2 700 m2 pour l’exposition des véhicules d’occasion. « Sans oublier un atelier de mécanique et de carrosserie de 2 800 m2 avec 40 postes de travail », a détaillé Max Havard.
Dacia, qui partage l’atelier de Renault, occupe un bâtiment d’une surface d’exposition de 360 m2. Nissan bénéficie d’un espace de 1 170 m2 comprenant 400 m2 réservés à l’exposition de VN ainsi qu’un atelier mécanique.

Objectif : écouler 10 000 véhicules Renault et Dacia

Une cinquantaine d’employés ont été embauchés pour faire vivre cette concession qui a nécessité deux ans de travaux et plus de 10 millions d’euros d’investissement. Une somme que Max Havard compte bien amortir sur 10 à 15 ans grâce aux ventes que devrait générer cette concession. « Rien que sur ce site, nous ambitionnons de commercialiser 4 000 VN et 6 000 VN Renault et Dacia en année pleine, et ce, dès 2017, nous a confié le dirigeant du groupe. À titre de comparaison, le site Brie des Nation a vendu 2 600 VN et 4 000 VO en 2014. » Les objectifs sont plus modestes du côté de Nissan, puisque le groupe mise sur environ 500 ventes par an. « En suivant ces projections, nous tablons sur un chiffre d’affaires d’environ 150 millions d’euros en d’ici deux ou trois ans », a complété Max Havard.

Les prochains projets du dirigeant ? Renforcer son réseau de concessions Renault mais investir également dans Mercedes. À suivre donc…

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos