Guillaume Boisseau (Nissan) : « Le Juke doit être le moteur de croissance de nos ventes »

Publié le par

À l’occasion de la présentation du nouveau Juke, Guillaume Boisseau, directeur général de Nissan West Europe, explique l’importance de ce nouveau modèle pour la marque et son réseau en France.

Guillaume Boisseau (Nissan) : « Le Juke doit être le moteur de croissance de nos ventes »

Auto Infos : Que représente le Juke dans la gamme Nissan ?

Guillaume Boisseau : Avec le Juke, nous avons été les pionniers des SUV sur le segment B il y a déjà neuf ans. Depuis, Il s’est écoulé à 1 million d’exemplaires en Europe dont 140 000 en France, c’est dire son importance. Au cours des meilleures années, nous avons vendu un peu plus de 20 000 exemplaires par an. L’arrivée de ce nouveau modèle est une étape importante pour nous.

A. I. : Ce nouveau Juke répond-il à l’attente des clients ?

G. B. : L’enjeu consistait à conserver l’esprit du Juke et son design, qui a été le premier critère d’achat, tout en le mettant au goût du jour. Je pense que ce challenge est réussi, avec des lignes plus athlétiques et plus dynamiques. Nous le qualifions d’ailleurs de crossover coupé. Il offre toujours le même plaisir de conduire et dispose d’une vraie connectivité. Il est plus long de 6,5 cm, plus large de 3,5 cm et plus haut de 3 cm. Son empattement est également rallongé de 10 cm, ce qui lui confère davantage d’espace intérieur et un coffre plus vaste.

A. I. : Quel sera l’impact de ce nouveau modèle pour la marque en France ?

G. B. : Ce Juke arrive après un assainissement de nos ventes aux loueurs courte durée et de nos immatriculations en VD. Cette politique vertueuse conjuguée à un cycle produit défavorable ont conduit à un point bas. Ce nouveau Juke doit être le moteur de croissance de nos ventes. Il devrait nous donner la possibilité d’améliorer nos résultats, non seulement sur le segment mais aussi sur l’ensemble de notre gamme. Il va apporter une nouvelle dynamique de visites vers nos concessions. C’est un signal positif dès cette fin d’année 2019.

A. I. : Quand aura lieu le lancement commercial ?

G. B. : Il est disponible à la commande dès sa présentation sur notre site internet. Les clients intéressés peuvent renseigner un module de réservation et ils seront rappelés par le distributeur de leur choix. Nous lançons une série limitée à 500 exemplaires en Europe dont 180 pour la France. Baptisée Première Edition, elle offre une combinaison de couleurs et d’équipements spécifique et reçoit le moteur essence trois cylindres de 117 chevaux. Ses prix sont fixés à 27 990 euros en boîte manuelle et à 29 490 euros avec la transmission DCT7. Les livraisons interviendront dès le mois de novembre. Les modèles classiques du Juke arriveront en fin d’année à un prix d’attaque de 19 990 euros. Nous avons volontairement raccourci les délais entre la présentation du véhicule, sa commercialisation et les livraisons.

A. I. : Quelle est votre cible client pour ce nouveau Juke ?

G. B. : Nous avons un réservoir de clients avec les propriétaires de Juke. Nous voulons renouveler une partie importante de ces propriétaires et nous nous concentrons donc sur ces clients. Tout ceci dans un contexte favorable puisque le segment B-SUV devrait augmenter de 30 % sur les quatre prochaines années.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos